twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’opérateur Orange Sénégal aurait il bloqué Viber et WhatsApp ?

samedi 28 février 2015

La question mérite d’être posée. En effet depuis bientôt une dizaine de jours il est pratiquement impossible de contacter les utilisateurs sénégalais de WhattsApp et surtout de Viber qui sont très utilisés au Sénégal.

S’agit-il d’un simple bug ou d’une décision technique et ou économique ?

Cette indisponibilité des deux applications est particulièrement valable pour les utilisateurs de la connexion ADSL d’Orange Sénégal.

La plupart des utilisateurs de SmartPhones au Sénégal connaissent Viber et WhatsApp, une application gratuite disponible sur l’AppStore, Android Market permettant de passer des appels VoIP vers un autre téléphone utilisant Viber également et connecté à Internet.

Viber utilise la technologie VoIP (Voix IP ou Voice over Internet Protocol un terme anglo-saxon) qui permet d’effectuer des appels par internet et qui numérise les signaux acoustiques de la voix pour pouvoir les acheminer sur un réseau informatique.

Après avoir testé Viber avec plusieurs contacts en Asie, au Moyen Orient et en Europe, je me suis rendu compte que Viber ne fonctionne plus sur les lignes ADSL Orange SONATEL Sénégal !

Los de nos essais, les applications Viber et WhattsApp fonctionnent parfaitement sur les deux autres opérateurs TIGO et EXPRESSO. D’où les interrogations concernant le blocage par Orange Sénégal de ces deux applications. Il faut savoir aussi qu’Orange Sénégal n’en est pas à sa première tentative de blocage de ces applications qui lui font perdre énormément d’argent.

Pour Lamine NDAW, expert des NTICS, « ORANGE SONATEL SENEGAL mise sur la détérioration des applications VoIP mobiles ou Voix sur IP et tantôt ils bloquent Viber, tantôt ils le débloquent, en jouant sur la détérioration du service via une restriction sur la bande IP qui utilise VIBER » .

Il continue en disant que « les opérateurs télécoms sont confrontés à une baisse drastique des recettes combinée au manque à gagner que représentent les applications VoIP mobiles, et qui devrait continuer avec la généralisation de la 3G et surtout de la 4G. C’est la raison pour laquelle, ils jouent sur la détérioration de la QOS » , ajoute-t-il.

L’utilisation de ces outils tels que SKYPE, VIBER, WHATSAPP représente un manque à gagner considérable pour les opérateurs télécoms. Ce manque à gagner se chiffre à plusieurs milliards de FCFA. De l’ordre de 20 milliards.

D’ailleurs les géants tels que APPLE avec FACETIME, GOOGLE avec Google Voice, Yahoo avec Yahoo Voice ou l’intégration de Facebook dans Skype ont vite compris l’intérêt pour eux d’investir ce créneau et concurrencer les opérateurs de téléphonie mobile.

Pour les utilisateurs de Viber et WhatsApp au Sénégal, cette indisponibilité des services de Viber a suscité un levier de boucliers et une vague de contestation sur Facebook et Twitter.

Le premier à donner l’alerte est Demba Guèye, membre très influent de la Twittosphère sénégalaise « Viber est bloqué pour des personnes en ce moment au #Sénégal… pour qui ça passe ? Pour qui ça bloque ? #kebetu »

Son tweet a aussitôt été relayé et commenté plus de cinquante fois et quasiment tous les témoignages des utilisateurs de Viber et de WhatsApp pointent du doigt l’opérateur historique Orange Sonatel, car pour les autres opérateurs cela fonctionne sans problème.

Pour Ibou Dieng, qui interpelle Demba Guèye, « il n’y a pas d’ambiguité, Viber marche parfaitement avec les réseaux Expresso et Tigo, il conclut en demandant à Demba Guèye d’en tirer les conclusions »

Pour Mamadou Diop, il n’y a pas de doute « Cette fois ci mes amis j’ai la certitude que Viber est bloqué par l’opérateur Orange car il n’est pas possible d’envoyer de photos ni émettre d’appels car je viens d’essayer avec ma connexion Tigo Senegal pour envoyer une photo et ça a passé et une fois que je suis connecté avec le Wifi (Connexion ADIE source Orange) et ça ne passe plus donc il y’a problème ».

El Hadj Malick Mboup de renchérir que c’est « Orange Sénégal qui fait exprès de bloquer Viber afin que les « gens utilisent du crédit pour appeler ».

Alla Mouride Fall quant à lui pense que « le problème se situe entre Orange et Viber mais lorsqu’il se connecte avec sa puce 3G de TIGO cela fonctionne à merveille, mais avec le wifi ou les puces de la SONATEL ORANGE en 3G, cela ne fonctionne pas ».

Un autre membre influent de la Twittosphère sénégalaise et animateur du site ITMAG, Mountaga Cissé, apporte sa contribution personnelle et professionnelle, et que selon lui et après enquête, il dit « avoir constaté que ceux qui sont sur les systèmes d’exploitation de type iOS (iPhone, iPad) sont plus touchés et que ça fonctionne encore bien chez lui sur smartphone, Android et sur Macbook Pro » .

Une autre application qui a profité du « bug » VIBER et WHATSAPP c’est bien IMO qui est l’une des applications VOIP les plus téléchargées en ce moment au Sénégal ».

Nos efforts pour tenter de joindre le service communication d’Orange Sénégal n’ont pas été couronnés de succès.

Pour rappel, ce n’est pas pas la première fois que les utilisateurs de la VOIP au Sénégal pointent du doigt l’opérateur historique, en l’occurrence SONATEL ORANGE, qu’ils soupçonnent d’être derrière tout cela.

On se souvient que la société ORANGE SONATEL était pointée du doigt au mois de novembre 2013 pour avoir tenté de bloquer VIBER et devant la levée de boucliers que cela a suscité, elle avait décidé de faire marche arrière.

Jean Louis Verdier

(Source : Dakar Echo, 28 février 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)