twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’instauration du visa biométrique répond à un besoin de sécurité, selon un officiel

vendredi 28 juin 2013

Le secrétaire exécutif du Comité de pilotage du visa biométrique, Ibrahima Diallo, a indiqué, vendredi à Dakar, que l’exigence d’un visa aux étrangers désirant entrer au Sénégal répond à un besoin de sécurité.

‘’Le soubassement du visa biométrique n’est pas forcément la réciprocité des visas, c’est un acte de souveraineté que l’Etat a pris pour demander un visa aux étranger comme d’autres pays le font. Mais c’est surtout un soubassement sécuritaire qui devrait les rassurer davantage, rassurer les touristes’’, a t-il dit, lors d’une conférence de presse.

Selon lui, ’’le touriste a des facilités qu’il n’avait pas avant. Donc il vient dans des conditions sécuritaires’’.

M. Diallo a mis en avant les avantages de ’’ce système ultra moderne et sécurisé de délivrer immédiatement des visas biométriques à l’aéroport de Dakar, et plus tard ceux de Cap-Skiring et Saint Louis, ainsi que dans les 18 ambassades et consulats du Sénégal en moins de 48 heures’’.

D’où l’intérêt, selon lui, d’une demande de pré-visa en effectuant un pré-enrôlement sur le site visasenegal.sn, pour permettre au voyageur de gagner du temps et éviter de se voir refuser le visa une fois au Sénégal.

Le prix forfaitaire du visa est de 32.500 francs (50 euros), a t-il rappelé, tout en rassurant les concernés quant à la sécurisation du paiement en ligne du visa.

M. Diallo a également rappelé à ceux qui seraient tentés de penser qu’il s’agit d’une mesure brutale, que cette loi sur l’instauration du visa d’entrée au Sénégal date de décembre 2012.

Cette mesure ne sera pas appliquée aux ressortissants marocains et mauritaniens, a rappelé M. Diallo. Le Sénégal a signé des accords bilatéraux de libre circulation des personnes avec ces pays. Les citoyens des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ne sont pas concernés.

Les fonds récoltés par l’Etat du Sénégal à travers le visa, seront, selon M. Diallo, utilisés comme moyen pour ’’faciliter’’ l’emploi des jeunes. D’ailleurs, il a annoncé que beaucoup de jeunes diplômés sont recrutés par le concessionnaire comme techniciens ou ingénieurs dans le cadre de la mise en œuvre de ce visa.

(Source : APS, 28 juin 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)