twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’hôpital Principal à l’heure de la télémédecine

samedi 20 octobre 2007

Renforcer l’expertise médicale entre pays du nord et du Sud par un transfert de compétences avec les technologies de l’information et de la Communication (Tic). Voilà l’objectif du nouveau partenariat entre l’hôpital principal de Dakar et celui de Val de Grâce de Paris qui a mobilisé pendant deux jours des professionnels de santé pour se former en télémédecine. Un nouvel instrument médical qui assiste en direct et à distance par vidéo conférence un patient face à un médecin ou avec plusieurs professionnels de santé.

Des médecins de l’hôpital Principal (Hpd) et d’autres venant de différentes structures sanitaires du Sénégal ont eu une rencontre avec un groupe d’experts français à l’occasion des journées de télémédecine en urologie qui se sont tenues les jeudi 18 et hier vendredi 19 octobre à Dakar. C’était autour de la technologie moderne qui permet de repenser l’organisation sanitaire afin de mieux répondre aux besoins de la population. Cela va permettre aux experts des pays du Sud et du Nord de bénéficier et de renforcer leurs compétences avec le développement des Tic.

A l’issue de la rencontre, le Dr Abdoulaye Ndiaye du service d’urologie de l’hôpital Principal de Dakar a laissé entendre que « depuis 2005 des séances de télémedecine par vidéo conférence leur ont permis des échanges avec l’hôpital Val De Grâce de Paris surtout dans les spécialités en urologie, gastroentérologie, en neuro chirurgie », entres autres.

La nouvelle expérience a permis pendant ces journées de suivre l’intervention chirurgicale avec un champ visuel et une qualité d’image très nette des malades de l’hôpital de référence Val de Grace de Paris. Des discussions et échanges d’expertises ont précédé l’intervention. Le Dr Ndiaye et les participants ont ainsi discuté en direct avec leurs collègues de Val de grâce sur des cas cliniques et sur les pathologies rares.

Ces journées enrichissantes auront permis également de montrer les possibilités d’assistance des malades, souvent des cas critiques, par différents médecins à Dakar et à Paris en même temps.

Pour l’instant les établissements publics de santé ne sont pas reliés par cette pratique qui pourrait faciliter en vidéo conférence et par des interconnexions sécurisées l’amélioration de la prise en charge des malades.

Car, grâce à la télé médecine en urologie, on peut apprendre aux professionnels de santé, la technique moderne d’opérer les malades de prostates sans aucune ouverture sur le corps du patient, ni faire de plaie pour son traitement contre cette pathologie dont souffre le 1/3 des hommes âgés au-delà de 40 ans. Occasion saisie pour le médecin urologue de lancer un message aux hommes que dès qu’ils décèlent toute anomalie de contacter les professionnels pour se faire dépister.

Le professeur Alain Houlgate, chef du service urologique de l’hôpital Val de Grâce accompagnés d’autres médecins de cette structure sanitaire française et des spécialistes sénégalais comme le professeurs Cheikh Tidiane Touré de l’hôpital Aristide Le Dantec et Magueye Gueye de l’hôpital Général de Grand Yoff ainsi que d’autres professionnels ont participé à ces journées.

Cheikh Tidiane Mbengue

(Source : Sud Quotidien, 20 octobre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)