twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie ’’ne sera pas productive’’

jeudi 17 avril 2014

L’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie au Sénégal ’’ne sera pas productive’’ pour le secteur des télécommunications, a averti, jeudi à Dakar, le docteur Raul Katz, auteur d’une étude sur ‘’l’impact économique croissant des télécommunications au Sénégal’’, en octobre 2013.

‘’Il me semble qu’ajouter un quatrième opérateur (de téléphonie) à la structure du marché qui existe maintenant, ça ne sera pas productif’’, a-t-il dit, en publiant les résultats de son étude.

Au Sénégal, trois opérateurs de téléphonie (Orange, Tigo et Expresso) sont présents sur le marché des télécommunications.

Lors du conseil des ministres, en mars 2013, le président de République Macky Sall avait demandé à son Premier ministre de l’époque Abdoul Mbaye de préparer un cahier de charges pour l’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie mobile.

Selon le Dr Katz, directeur de recherche au Columbia Institute for tele-information des Etats-Unis d’Amérique, ’’l’expérience des marchés dans pas mal de pays montre que trois opérateurs de téléphonie, ça donne suffisamment la possibilité d’avoir une concurrence des prix et une accélération des investissements‘’.

Il a souligné que si l’on ajoute un quatrième opérateur, ’’les prix peuvent diminuer au-delà des profits des opérateurs mais la qualité va également diminuer’’.

Raul Katz a donné l’expérience du Brésil, qui compte quatre opérateurs mais le réseau y est ’’trop dégradé’’, obligeant les autorités publiques à demander aux opérateurs d’arrêter de vendre des téléphones mobiles.

Il a indiqué qu’au Sénégal, les trois opérateurs ’’ont assuré une concurrence suffisante’’ dans les mobiles et ont garanti des investissements qui ont généré ’’des retombées économiques croissantes’’ pour le pays.

(source : APS, 17 avril 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)