twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie pourrait entraîner une baisse de la qualité des télécommunications

vendredi 18 avril 2014

L’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie à la structure du marché actuel sénégalais ne serait pas très productive dans le sens où l’expérience des marchés dans pas mal de pays au niveau mondial montre que l’industrie des télécommunications est très indécise du point de vue de l’investissement du capital a fait savoir jeudi à Dakar, le Docteur Raul Katz professeur à l’université des affaires de Colombie.

Les indicateurs de qualité devraient baisser avec l’arrivée d’un quatrième opérateur

Raul Katz a indiqué que « trois opérateurs donnent suffisamment la possibilité d’avoir une concurrence qui mène à une diminution des prix et une accélération de l’innovation ».

« Si l’on ajoute un autre opérateur à l’industrie, bien que le prix puisse diminuer, cela va aussi entrainer la chute des profits des opérateurs d’où une baisse du niveau d’investissement et de la qualité des télécommunications », a-t-il souligné.

Raul Katz s’exprimait au cours d’un atelier de restitution d’une étude sur l’impact des télécommunications sur l’économie au Sénégal.

« On peut donner l’exemple du Brésil, où l’existence de quatre opérateurs a entrainé la réduction de la qualité du réseau d’une façon tellement importante que les pouvoirs publics ont demandé aux opérateurs d’arrêter la vente des mobiles », a-t-il expliqué.

On peut citer également le Costa Rica, le Chili, l’Argentine ... , plusieurs pays où il y’a une concurrence tellement intense et finalement entraîne une diminution de l’investissement.

« Il y’a déjà une concurrence au Sénégal car les prix ont commencé à baisser depuis 2009 et vont continuer à diminuer, mais pas d’une façon radicale si les opérateurs continuent à développer des produits surtout de haut débit qui peuvent générer des revenus adéquats ».

Ndèye Maguette Kébé

(Source : Le Joural de l’économie sénégalaise, 18 avril 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)