twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’après Covid-19 : le digital comme solution essentielle pour se relever de la crise économique

samedi 16 mai 2020

Selon les prévisions de Banque mondiale, la croissance en Afrique subsaharienne devrait chuter brutalement, atteignant une fourchette comprise entre 2,1 et 5,1 % en 2020, et ouvrant ainsi sur la première récession de la région depuis plus de 25 ans. Si cette période est pétrie d’anxiété, de doutes et de remise en question, elle nous a toutefois aussi ouvert les yeux sur de nombreux exemples de résilience, que ce soit en Afrique ou ailleurs.

La préparation, un élément nécessaire pour se relever d’une crise

Ce qui nous a particulièrement inspirés chez Huawei, pendant cette période de ralentissement économique, ce sont les danseurs du ballet de Shanghai. Ces derniers ont continué à répéter, masques au visage, on les voit danser avec grâce. Malgré la crise et les précautions nécessaires, ils ne se sont pas arrêtés de pratiquer leur art en se focalisant sur la préparation de leur prochaine représentation du Lac des Cygnes. Faisant preuve de résilience, le Ballet de Shanghai a refusé que la crise décide pour lui du sort de son spectacle.

La préparation, surtout en temps d’adversité, est absolument indispensable pour appréhender le futur avec confiance et sérénité. Telle est la philosophie que le monde devrait endosser. Il existe un adage chinois particulièrement connu : de l’amertume de l’hiver naît le doux parfum du printemps. C’est pourquoi, avec l’ensemble de nos partenaires, nous travaillons à l’après-crise.

Le digital, notre réponse à l’incertitude liée à la crise

Nous l’avons vu, le digital été essentiel lorsqu’il a fallu s’adapter aux transformations qu’a dicté le Covid-19 ; et ce non seulement dans la restructuration du travail, mais également pour garder le lien avec nos proches. Aussi indispensables qu’ils l’ont été pendant le confinement, les outils technologiques le seront tout autant après la crise sanitaire actuelle. D’autant plus qu’à la menace sanitaire s’ajoutera une contraction économique de taille, comme le prédisent les institutions économiques internationales.

Chez Huawei, nous sommes conscients que la levée du confinement, pour de très nombreuses entreprises, ne signifie pas un retour à la normale. En effet, les règles de distanciation sociale seront sûrement toujours de mises, et ce pour une période encore indéterminée. Pour cela, nous nous engageons à continuer à proposer des solutions de connectivité de la meilleure qualité possible, tout en continuant à les perfectionner. Le but étant que nous restions plus que jamais connectés et unis.

Une collaboration nécessaire entre gouvernements et secteur privé

Dans la course au leadership numérique mondiale, les gouvernements africains ont un rôle de premier plan à jouer, et ce par l’élaboration de politiques visionnaires et audacieuses. Dans l’idée d’atteindre l’objectif continental de la transformation numérique, les gouvernements ne doivent pas agir en acteurs isolés. Nous sommes ainsi convaincus que la collaboration avec un secteur privé dynamique partageant une vision commune avec l’État est fondamentale.

Le continent manque d’infrastructures, ce qui entraîne un accès limité de nombreux citoyens aux services publics. Avec la dématérialisation croissante des services publics, un plus grand nombre d’Africains pourraient bénéficier d’un meilleur accès à l’éducation ou aux soins de santé. Pour cela, les TICs s’avèrent plus que jamais nécessaires.

Exemples éclairants de la nécessité des TICs : la santé et l’éducation

C’est à ce titre que Huawei est très présent dans le secteur éducatif notamment. Nous avons ainsi mis en place des partenariats avec près de 300 universités du continent (Égypte, Maroc, Tunisie, Algérie, Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, République Démocratique du Congo...). Cette initiative a permis de former 80 000 étudiants africains aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). L’entreprise a également très vite lancé le programme « Learning Never Stops » avec les Huawei ICT Academy du monde entier - dont environ 300 en Afrique, afin d’assurer la continuité pédagogique. Ce dispositif de formation en ligne s’est donné comme objectif la formation de 50 000 étudiants d’ici fin 2020.

Par ailleurs, en matière de santé, la crise actuelle nous prouve à quel point la e-santé est absolument nécessaire. Huawei a notamment collaboré avec les départements de la santé marocain et gabonais pour l’accès à une plateforme d’Intelligence artificielle, Huawei Cloud, afin d’accélérer la phase de diagnostic des malades, et ce dans le respect formel des données personnelles.

En définitive, préparation et innovation sont les mots qui doivent nous habiter pour une sortie de crise efficace. Le digital est primordial pour dépasser la crise économique que le Covid-19 va entraîner. Les TICs, nous en sommes convaincus, nous permettrons de sortir grandis de cette crise.

Jibin Cao

(Source : La Tribune Afrique, 16 mai 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)