twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’application CoinAfrique réussit une levée de fond de 150 000 dollars

mardi 12 juillet 2016

Lancée à la mi-2015 par de jeunes talents africains, l’application CoinAfrique qui se décrit comme “ Le bon coin mobile africain” est en train de connaître un franc succès à travers tout le continent. En effet, elle vient de lever 80 millions de FCFA auprès d’un groupe d’investisseurs privés, composé d’entrepreneurs.

Téléchargée déjà plus de 135.000 fois ces derniers mois, l’application permet de publier gratuitement des petites annonces et des appels d’offres dans toute l’Afrique francophone, avec un module de géo-localisation qui permet de repérer les bonnes affaires autour de soi.

Application déjà numéro 1 au Bénin, l’équipe CoinAfrique s’est fixée comme prochain objectif de conquérir les principaux marchés du Sénégal et de la Côte d’ivoire, sans oublier les marchés à énormes potentiels que sont la Guinée, le Mali, du Niger, le Burkina, le Cameroun les autres pays de la zone CFA où l’application est déjà beaucoup utilisée.

“C’est un projet d’entrepreneurs africains. Nous voulons créer le premier service de petites annonces à l’échelle panafricaine sur mobile, un service conçu par des africains pour des africains “ s’enthousiasme Jimmy Kumako, Directeur Général de CoinAfrique et ex-Google.

Pour cela, elle prévoit l’ouverture prochaine de bureaux à Dakar, une grosse mise à jour de l’application et le lancement de la version iOS durant l’été.

“Etre accompagné par des investisseurs européens, eux même entrepreneurs est un énorme atout pour aller plus vite et devenir le leader de cette zone. Cela nécessite de trouver les meilleurs talents africains et de nous mettre aux standards internationaux si nous voulons devenir le numéro 1 “ ajoute Martial Konvi, Head of Product de CoinAfrique

Développée par la talenteuse équipe de la Dev’engine, menée par Jimmy Kumako, et Martial Konvi, l’équipe a été rejointe par Lamine Niang, un ancien de Jumia Sénégal, pour s’occuper du Marketing et compléter une équipe “africainement” diversifiée qui va continuer de s’agrandir.

(Source : Social Net Link, 12 juillet 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)