twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’administration publique invitée à adopter les "pratiques vertueuses" des innovations technologiques

jeudi 3 novembre 2016

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, a plaidé, jeudi à Dakar, pour une application des "pratiques vertueuses des innovations technologiques" dans l’administration publique sénégalaise.

’’Ayant été appliquées dans le secteur privé, les pratiques vertueuses des innovations technologiques devront être également appliquées dans la sphère de l’administration publique’’, a-t-il dit lors d’un hackathon axé sur le thème : "L’innovation technologique au service de l’administration fiscale".

Le ministre de l’Economie reste en effet convaincu que l’administration doit conserver et consolider les vertus du service public.

En acceptant d’organiser ce premier hackathon, a-t-il poursuivi, le Sénégal confirme sa position de laboratoire des bonnes pratiques pouvant inspirer d’autres Etats.

Il a rappelé que lors de sa rencontre avec l’administration publique, en avril dernier, le chef de l’Etat avait soutenu que l’administration publique devait être le point cardinal de toutes les stratégies porteuses de développement.

Le choix porté sur la Direction des impôts et des domaines n’est pas fortuite, a-t-il dit, estimant que cela relève de la position avant-gardiste en ce qui concerne les approches manageriales développées par les firmes privées. Pour lui, il faudrait aller encore plus loin dans la prise en charge des attentes légitimes des pouvoir publics.

’’Ce choix sur le Sénégal traduit une double confiance, notamment en sa capacité et en son option à mettre la technologie à la pointe de sa démarche’’, a quant à lui estimé le directeur général des impôts et domaines, Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, au sujet du choix porté sur Dakar pour abriter ce premier hackathon.

Magnifiant la confiance du FMI à l’égard de l’administration sénégalaise en matière de réformes fiscales et administratives, il a aussi déclaré qu’en acceptant de prendre part à cette rencontre, les experts manifestent aussi à cette dernière leur soutien en vue d’accélérer sa marche vers le progrès.

’’Aujourd’hui, toute la chaîne fiscale est informatisée à travers un système intégré de gestion des impôts et taxes [...]’’, a-t-il poursuivi.

Il ainsi émi le vœu de voir ces travaux aider à trouver des solutions innovantes et facilement applicables au bénéfice de l’administration publique sénégalaise et de la sous-région.

(Source : APS, 3 novembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)