twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Union africaine exhorte l’Afrique à renforcer sa présence mondiale pour accélérer la transformation numérique

vendredi 29 mars 2019

L’Afrique doit renforcer sa voix et sa présence dans les négociations mondiales sur les questions relatives aux données numériques, à la cybersécurité et à l’intelligence artificielle, a déclaré vendredi l’Union africaine.

Notant que la technologie mobile avait aidé l’Afrique à passer à l’ère numérique, notamment ces dix dernières années, l’UA a souligné que la transformation numérique était le thème sous-jacent des réunions entre les dirigeants africains qu’elle organise.

"Les pays de la région progressent régulièrement et utilisent efficacement les technologies numériques dans l’éducation, l’agriculture, le développement économique et d’autres domaines connexes", a dit l’UA, qui a appelé à renforcer la présence et les investissements de l’Afrique dans la transformation numérique à travers le continent, ajoutant que la coopération transfrontalière, entre les industries et les secteurs, ainsi des politiques numériques efficaces, sont essentiels pour l’avenir de la transformation numérique de l’Afrique.

L’Union africaine, composée de 55 membres, a lancé cet appel à la suite du début de la série de dialogues africains sur la coopération numérique par le Groupe de haut niveau des Nations Unies sur la coopération numérique, composé d’experts indépendant chargés par le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de mener notamment de vastes consultations sur les opportunités et les défis de la coopération à l’ère numérique.

Selon l’UA, les dialogues du Groupe se concentreront sur les discussions et l’identification des domaines pouvant accélérer la coopération entre les pays, les industries et les secteurs africains, ainsi que sur la mobilisation des efforts en vue de l’élaboration de politiques numériques efficaces.

Au cours des prochains mois, le Groupe travaillera avec ses partenaires pour organiser une série de dialogues publics nationaux et régionaux sur les priorités de l’Afrique en matière de coopération numérique. Ils seront menés par un partenariat multipartite composé de l’UA, du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique, de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), de l’Union internationale des télécommunications (UIT) et du Forum sur la gouvernance de l’Internet, entre autres.

L’UA a aussi indiqué que les questions soulevées par le Groupe offrent aux dirigeants et aux parties prenantes africaines un contexte opportun et pertinent pour commencer à examiner les moyens par lesquels la coopération numérique peut être efficace aux niveaux national, régional et continental.

(Source : Agence de presse Xinhua, 29 mars 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)