twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Unicef veut financer les innovations TIC sur logiciels libres orientées vers les enfants

lundi 8 février 2016

Dans un communiqué, le Fonds des Nations Unie pour l’enfance (Unicef) a dévoilé son désir de financer des start-up qui mettent au point des solutions TIC aux problèmes qui affectent les enfants les plus vulnérables du monde. L’agence onusienne appelle à cet effet ces jeunes entreprises technologiques à solliciter une aide auprès du Fonds pour l’innovation qu’elle a lancé en 2015.

D’après Christopher Fabian, le co-responsable du fonds pour l’innovation de l’Unicef, « nous chercherons à identifier les possibilités émanant de tous les pays, y compris ceux où l’on observe peu d’investissements de capitaux dans de toutes nouvelles entreprises de technologie. Nous espérons identifier des communautés de chercheurs et les aider à développer des solutions simples aux problèmes les plus urgents pour les enfants ».

Dans son communiqué, Unicef indique que son fonds pour l’innovation axera ses investissements dans trois domaines spécifiques que sont les produits pour les jeunes âgés de moins de vingt-cinq ans visant à répondre à tout un éventail de besoins, l’enseignement et la participation des jeunes, par exemple ; l’ Informations en temps réel facilitant les prises de décisions ; et l’infrastructures permettant d’accroître l’accès aux services et aux informations, notamment en ce qui concerne la connectivité, l’énergie, le financement, les capteurs et les transports.

Christopher Fabian a expliqué que « le moment est venu d’investir dans ces trois domaines en raison de la rapidité du changement des technologies comme les chaînes de bloc (blockchain), l’impression en 3D, les portables et les capteurs, l’intelligence artificielle et les énergies renouvelables ».

(Source : Agence Ecofin, 8 février 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)