twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’UEMOA adopte sa stratégie de développement du Mobile Banking dans la sous-région

mardi 28 juin 2016

Le conseil des ministres des Finances de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) s’est tenu le week-end dernier à Lomé. Au cours de cette rencontre, les ministres ont adopté le document-cadre de politique et de stratégie régionale d’inclusion financière, rapporte le site d’information republicoftogo.com.

Le document, élaboré par la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) avec l’appui du Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF) et de l’agence d’investissement de l’ONU pour les 48 pays les moins avancés au monde, vise à assurer l’accès et l’utilisation d’une gamme diversifiée de produits et de services financiers, à coûts abordables, à 75% de la population adulte de l’Uemoa au cours des cinq prochaines années.

Avec la croissance de l’accès au mobile dans la sous-région ouest-africaine, la BCEAO pense qu’il serait judicieux de surfer sur cette embellie pour accroître l’inclusion financière des populations. Selon la banque, la sous-région Uemoa enregistrait un taux de bancarisation de 7.93% en 2007 contre14.83% en 2014. Une croissance insufflée par l’appropriation du Mobile Banking par les populations. En 2015, la BCEAO estimait à plus de 20 millions le nombre d’utilisateurs des services financiers sur mobile, contre 11 millions en 2013.

Le 04 février 2016, lors de la 4ème table ronde des dirigeants de l’Initiative africaine sur les politiques des services financiers via la téléphonie mobile (AMPI) tenue à Dakar au Sénégal, la BCEAO avait révélé que les 20 millions d’utilisateurs du Mobile Banking de la zone Uemoa ont généré 346,9 millions d’opérations monétaires pour 5121 milliards Fcfa échangés. D’après la Banque, ces chiffres, enregistrés au cours des neufs premiers mois de 2015, représentaient une croissance de l’activité financière sur mobile respectivement de 33% et 36% comparativement à 2014. La stratégie de développement des services financiers sur mobile adoptée par les ministres des Finances de l’Uemoa devrait gonfler davantage ces chiffres.

(Source : Agence Ecofin, 28 juin 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)