twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ONU veut 1,4 milliard de personnes supplémentaires connectées à Internet dans le monde d’ici 2020

vendredi 22 janvier 2016

Au cours du Forum économique mondial de Davos, tenu le 21 janvier 2016, un nouveau partenariat mondial a été mis au point au cours d’une séance spéciale de la Commission des Nations Unies : « Le large bande au service du développement durable ». L’ambition de ce partenariat, qui a fait l’objet d’une déclaration commune des parties prenantes au Forum, est de connecter 1,5 milliard de personnes supplémentaires à Internet d’ici 2020.

Actuellement, seules 3,2 milliards de personnes accèdent à Internet dans le monde qui compte une population de 7,4 milliards d’habitants, estime les Nations Unies. Cela veut dire que, jusqu’à présent, 4,2 milliards de personnes ne sont toujours pas connectées.

Dans les 48 pays considérés par les Nations Unies comme pays les moins avancés, le taux de pénétration de l’Internet est inférieur à 10% et tombe même à moins de 2% dans les six pays les plus défavorisés que sont la Guinée Bissau, le Malawi, Madagascar, l’Ethiopie, l’Erythrée et le Tchad, déclare l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

Dans l’édition 2015 de son rapport sur la situation du large bande dans le monde, la Commission des Nations Unies révèle que l’accès à l’Internet approche de la saturation dans les pays riches, mais ne progresse pas assez vite pour profiter aux milliards d’habitants des pays en développement, surtout dans les zones rurales et isolées.

Pour favoriser l’accès de 1,5 milliard de personnes supplémentaires à la connexion Internet, l’UIT, dans un document de travail rédigé en tant que contribution aux activités de la Commission des Nations Unies sur le large bande, estime qu’il faudra investir au total 450 milliards de dollars en infrastructures de réseau.

(Source : Agence Ecofin, 22 janvier 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)