twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Internet Society aide la RD Congo à se doter d’un second point d’échange Internet basé à Lubumbashi

vendredi 8 novembre 2019

Pendant longtemps, le trafic Internet de Lubumbashi, 2e plus grande ville de la République démocratique du Congo, s’est échangé hors de la région et même très souvent, hors du pays, selon Internet Society, une organisation internationale à but non lucratif dédiée à l’utilisation, à l’évolution et au développement ouverts d’Internet.

La conséquence de cette situation est un coût de l’accès à Internet toujours élevé. Mais ce ne sera bientôt plus le cas grâce au point d’échange Internet (IXP) dont la ville vient d’être dotée.

Les équipements, l’assistance et la formation techniques nécessaires au fonctionnement du IXP à Lubumbashi (LUBIX) ont été fournis par l’Internet Society, avec le l’appui de Facebook. L’Internet Service Providers Association (ISPA) de la RDC (ISPA-DRC.cd) a été associé au projet. Le LUBIX est le 2e IXP qu’abrite le pays.

Nico Tshintu, le chargé des opérations de l’ISPA-DRC et du projet national d’IXP (RDC-IX), a expliqué que le lancement de LUBIX est la 2e phase dudit projet, dont la 1re phase, KINIX (le point d’échange Internet de Kinshasa), « est opérationnelle depuis novembre 2012 et illustre à merveille ce partenariat visant non seulement à maintenir le trafic local en RDC, mais aussi à développer et à équilibrer l’écosystème Internet local, national, régional, voire international ».

« Après cette réalisation, cap sur le GOMIX, la troisième phase du RDC-IX, qui sera situé dans la ville de Goma, dans l’est de la RDC », a annoncé Nico Tshintu.

Avec le LUBIX, le nombre d’IXP que compte l’Afrique progresse. Selon l’Internet Society, le continent « compte actuellement 45 IXP actifs dans 33 pays. Une majorité d’entre eux ont été mis en service au cours de la dernière décennie, avant de se développer de manière significative, pour atteindre désormais plus de 1 000 réseaux connectés ».

(Source : Agence Ecofin, 8 novembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)