twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Etat sénégalais un Etat sangsue : nouvelle augmentation des taxes sur les télécommunications

mardi 26 octobre 2010

Les Sénégalais ne sont pas encore au bout de leurs peines. Après la hausse du coût des appels entrants toujours entrée en vigueur, l’Etat vient d’augmenter la redevance sur l’accès ou l’utilisation du réseau des télécommunications (Rutel). La loi n° 2008-46 du 03 septembre 2008 a, en effet, été modifié dans ce sens, dans son article 4. Ainsi la redevance, qui était initialement fixé à 2%, est passée à 5%, soit plus du double. La décision a été notifiée aux différents opérateurs de téléphonie implantés au Sénégal (Sonatel, Sentel Gsm et Expresso).

Ces derniers viennent, à leur tour, de signer un communiqué conjoint pour informer les utilisateurs qu’à partir de ce vendredi 15 octobre 2010, ils vont appliquer cette mesure et collecter cette redevance pour le compte de l’Etat du Sénégal.Les Sénégalais ne sont pas encore au bout de leurs peines. Après la hausse du coût des appels entrants toujours entrée en vigueur, l’Etat vient d’augmenter la redevance sur l’accès ou l’utilisation du réseau des télécommunications (Rutel). La loi n° 2008-46 du 03 septembre 2008 a, en effet, été modifié dans ce sens, dans son article 4. Ainsi la redevance, qui était initialement fixé à 2%, est passée à 5%, soit plus du double. La décision a été notifiée aux différents opérateurs de téléphonie implantés au Sénégal (Sonatel, Sentel Gsm et Expresso). Ces derniers viennent, à leur tour, de signer un communiqué conjoint pour informer les utilisateurs qu’à partir de ce vendredi 15 octobre 2010, ils vont appliquer cette mesure et collecter cette redevance pour le compte de l’Etat du Sénégal.

Mais que font-ils de notre argent ?

Face à la raréfaction des ressources extérieures (les partenaires extérieurs font de moins en moins confiance au sénégal de Wade eux qui sont obligés de contrôler les finacements octroyés au pays (exemple du MCA)), l’Etat sénégalais est bien obligé de tapper là où il le peut sans grands risques : le portefeuille des sénégalais.

La hausse du budget de l’Etat plus particulièrement ceux de la Présidence et des Ministères de Karim Wade y est certainement pour quelque chose

Oumar Ndiaye

(Source : Le blogue d’Oumar Ndiaye, 26 octobre 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)