twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Etat envisage des cartes d’identité et d’électeur à puce en 2015

lundi 8 décembre 2014

D’après un communiqué du ministère sénégalais de l’intérieur et de la Sécurité publique, l’Etat compte mettre en place d’ici 2015 un système de cartes d’identité et cartes d’électeur à puce dans le but d’augmenter l’efficacité de l’administration.

En défendant devant les députés de l’assemblée nationale le budget 2015 de son département, Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l’intérieur et de la Sécurité publique, aurait affirmé que : « L’idée de base du projet de création d’un système de cartes d’identité et d’électeur à puce est la possibilité d’intégrer d’autres éléments dans la carte à puce. C’est ainsi que nous avons reçu des propositions d’intégrer le permis de conduire, mais par prudence, nous allons d’abord commencer par les cartes d’identité et d’électeur et si tout se passe comme prévu, nous allons intégrer d’autres éléments »

Le ministre de l’intérieur a annoncé par la même occasion la fin du contrat avec la maison de production des cartes nationales d’identité numérisées : »J’ai décidé même de mettre fin au contrat qui nous liait à maison de production de cartes d’identité et d’électeur, parce qu’au courant de 2015, nous allons débuter ce nouveau projet de cartes à puce’’, a-t-il déclaré.

Les cartes à puces devraient permettent de stocker une quantité beaucoup plus importante de renseignements sur ses détenteurs, et donner un pas d’avance au gouvernement sénégalais pour le déploiement de e-solution dans le futur. Au Nigéria, par exemple, un partenariat avec le groupe Mastercard a permis au gouvernement de proposer des cartes d’identités nationales dotées de puces, qui en font également des cartes bancaires.

(Source : Afrique ITnews, 8 décembre 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)