twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Egypte et la Banque mondiale discutent des stratégies pour accroître la pénétration du haut débit dans le pays

mardi 23 avril 2019

Le ministre égyptien des Communications et de la Technologie de l’information, Amr Talaat, a reçu une délégation de la Banque mondiale et de la Société financière internationale (IFC) le 23 avril 2019.

Dirigée par le spécialiste principal de la politique TIC et coordonnateur de la région MENA à la Banque mondiale, Carlo Rossotto, elle a discuté avec le patron du secteur égyptien des télécoms sur les différentes stratégies pour accroître la pénétration du haut débit en Egypte.

Au cours des dernières années, l’Egypte a beaucoup investi dans le haut débit mobile et fixe. Actuellement, la 3G et la 4G sont les technologies les plus utilisées.

Résultat, le nombre d’abonnements à l’Internet mobile ne cesse de croître. Il a atteint 35,06 millions à fin octobre-décembre 2018 contre 32,79 millions fin octobre-décembre 2017.

Le nombre d’abonnements à un modem USB a atteint 3,21 millions à fin octobre-décembre 2018 contre 3,26 millions à la fin octobre-décembre 2017.

Pour le segment fixe, la fibre optique remplace progressivement le réseau de cuivre.

La réunion du 23 avril 2019 s’inscrit dans le cadre de la coopération en cours entre la Banque mondiale et le ministère des Communications et de la Technologie de l’information (MCIT). Cette coopération porte notamment sur la mise à jour de la stratégie égyptienne en matière de haut débit, l’élaboration d’un modèle économique permettant d’identifier les principaux domaines nécessaires pour accroître la contribution du secteur des TIC à la croissance économique de l’Egypte.

La Banque Mondiale, qui voit dans l’Egypte le potentiel de devenir un centre régional d’infrastructure numérique en Afrique, a également organisé un atelier pour présenter aux responsables égyptiens des exemples de réussite en matière de services de communication dans le secteur des affaires, ainsi que des modèles d’investissements de différents pays qui ont contribué à leur transformation grâce au numérique.

(Source : Agence Ecofin, 23 avril 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)