twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Artp saisit le procureur contre les saboteurs du réseau de la Sonatel : « Les faits sont constitutifs d’infractions »

jeudi 27 décembre 2007

C’est un communiqué qui a des relents de menaces. L’Agence de régulation des télécommunications et des postes est montée au créneau, en payant des espaces publicitaires, afin de dénoncer certaines pratiques en cours sur le réseau de la Sonatel. « Il est établi que des personnes mal intentionnées effectuent des actes de sabotage sur le réseau téléphonique de la Sonatel », lit-on dans le communiqué signé du directeur de l’Artp. On croyait à un piratage de son réseau par d’autres forces concurrentes. Mais, il s’agit de ce message qui circulait sur les mobiles ces derniers jours : « En envoyant un sms à quinze personnes, vous aurez droit à un rechargement de 5000 Francs Cfa. » Une fausse information selon Abdou Karim Mbengue, le chargé de la communication de la Sonatel qui n’est pas à l’origine de cette mauvaise blague pour ses abonnés. On s’est rendu compte que le sms était du bluff. La Sonatel, a finalement, décliné toute responsabilité. Et les usagers sont restés sur leur faim.

L’Artp, en tant qu’organe de régulations, « condamne ces pratiques qui constituent une atteinte grave au fonctionnement normal du service des télécommunications ». Mieux, elle met en garde les fauteurs de troubles et travaille pour que les responsables de tels « agissements soient identifiés et dénoncés auprès des autorités compétentes ». Car, les faits sont constitutifs d’infractions prévues et punies par la Loi. Et l’Artp a déjà informé le Procureur de la République avant l’ouverture éventuelle d’une enquête judiciaire.

Mais, il faut rappeler qu’il y a eu d’autres précédents sur le réseau de téléphonie mobile de la Sonatel. Interpellée, l’Artp, par la voix de Thierno Elimane Ly, son chargé de communication, nous a renvoyé au Chargé des affaires juridiques de la Sonatel pour un complément d’informations. Mais, les tentatives de joindre Seydi Ahmed Sy Sarr sont restées vaines jusqu’à l’heure du bouclage.

Bocar Sakho

(Source : Le Quotidien, 27 décembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)