twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Algérie dévoile ses ambitions de fournir son expertise télécoms dans plusieurs marchés d’Afrique

lundi 13 février 2017

Imane Houda Feraoun (photo), la ministre algérienne de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, a dévoilé les ambitions de l’Algérie de fournir son expertise télécoms dans plusieurs marchés d’Afrique. Elle s’exprimait, le 12 janvier 2017, sur les ondes de la radio Chaîne 3, en prélude à l’ouverture, ce jour, de la Conférence africaine sur la gouvernance d’internet, organisée en collaboration avec la Banque africaine de développement et en partenariat avec l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Pour la ministre, c’est le groupe Algérie Telecom qui jouera le rôle de pionnier dans la stratégie nationale de conquête des marchés télécoms africains. La société et ses filiales comptent se positionner sur les appels d’offres qui « seront lancés pour la mise en place de mécanismes permettant le déploiement de centaines de kilomètres de fibre optique dans les pays voisins tels que le Niger, le Mali et le Tchad ». Algérie Telecom a d’ailleurs déjà un pied au Mali. L’entreprise devrait signer, d’ici peu, un mémorandum avec le pays pour renforcer ses capacités Internet à haut débit grâce à l’Alcomsat 1, le premier satellite de télécommunications algérien dont la mise en orbite est annoncée pour le premier trimestre de cette année.

Au-delà d’Algérie Telecom, la ministre des télécoms a invité toutes les entreprises intéressées par le déploiement de l’expertise télécoms de l’Algérie, en Afrique, à rejoindre la stratégie d’expansion envisagée par le gouvernement. Elle a souligné à leur intention : « Nous devons être au diapason des standards internationaux. On est là pour vous accompagner et vous encourager, afin de hisser notre pays au sommet dans le domaine des TIC ».

Avant son intervention à la radio, Imane Houda Feraoun, accompagnée de différents partenaires africains venus pour la Conférence africaine sur la gouvernance d’internet, a visité quelques installations d’Algérie Telecom. Un grand intérêt a été porté au Téléport de Lakhdaria pour leur montrer les compétences techniques du groupe que représente l’opérateur historique.

(Source : Agence Ecofin, 13 février 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)