twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique veut harmoniser les politiques de télécommunications

mercredi 9 septembre 2015

Le Forum sur le développement des télécommunications pour la région Afrique ouvert mercredi à Dakar vise le renforcement et l’harmonisation des politiques et cadres réglementaires pour l’intégration des marchés des télécommunications.

Organisé par l’Union internationale des télécommunications (IUT) en partenariat avec l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal (ARTP), le forum réunit une centaine de participants, pour discuter du développement des télécoms sur le continent.

‘’Le forum sur le développement pour la région Afrique constitue un dialogue de haut niveau entre le bureau international des télécommunications, les décideurs développant des orientations stratégiques pouvant avoir un impact sur le plan d’action de développement des TIC’’, a indiqué, Abdoulaye Diouf Sarr. ministre de la Gouvernance locale, du Développement, et l’Aménagement du Territoire.

Il a soutenu que la rencontre de Dakar constitue l’occasion de faire un rapport sur les activités du plan d’actions 2014 de l’IUT avec un accent particulier sur les initiatives régionales dans le but de relayer les avis des Etats membres pour les ajuster à chaque pays.

‘’Les défis étant nombreux et variés et les résultats qui seront issus de ces différentes initiatives devraient nous permettre de construire un écosystème performant utile au développement des TIC et des télécommunications en Afrique’’, a relevé M. Sarr.

Le directeur général de l’ARTP, Abdou Karim Sall a émis le souhait de voir les experts d’Afrique discuter des initiatives régionales approuvées pendant la Conférence mondiale pour le développement des télécommunications, tenue à Dubaï en 2014.

‘’Ces initiatives portant sur le renforcement des capacités humaines et institutionnelles, la gestion du spectre et le passage à la radiodiffusion numérique devraient nous permettre de relever les défis liés aux télécoms’’, a-t-il dit.

Il a invité ses collaborateurs africains à œuvrer pour l’instauration de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des télécommunications et des TIC.

‘’Notre continent avec ses énormes potentiels et un marché de plus de 700 millions d’abonnés mobiles, a besoin de construire un réseau haut débit’’, a indiqué Abdou Karim Sall.

Il a ajoute que ‘’l’Afrique doit adapter son cadre réglementaire afin de faire face au développement de nouveaux services tels que le mobile money, le commerce électronique et d’autres services innovants des TIC’’.

(Source : APS, 9 septembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)