twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Adepme lance son site web

samedi 27 janvier 2007

L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises du Sénégal (Adepme) a procédé hier au lancement de son site web (http://www.senegal-entreprise.net/) qui va, selon son Directeur général, Marie Thérèse Diédhiou, faciliter la tâche aux entrepreneurs et autres jeunes promoteurs d’entreprises pour accéder aux informations relatives à leur secteur d’évolution. Sénégal-Entreprise est un portail d’appui au développement des entreprises du Sénégal, initié par l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises du Sénégal (Adepme).

Ceci, en collaboration avec le Programme promotion de l’emploi des jeunes en milieu urbain (Peju) de la coopération allemande à travers Kfw qui est une agence d’exécution de la République fédérale d’Allemagne en matière de coopération financière et la Gtz qui est spécialisée en développement des capacités, c’est-à-dire, elle renforce, à travers l’assitance-conseil, les personnes, les institutions et les organisations en vue de réussir le processus de changement de la vision de l’entrepreneuriat.

Désormais, tout entrepreneur sénégalais ou d’une nationalité quelconque peut juste consulter le www.senegal-entreprise.net pour entrer en possession d’informations relatives à l’environnement des entreprises, aux stratégies de développement du secteur privé ainsi que des outils pratiques d’orientation et d’aide à la prise de décision pour les jeunes créateurs d’entreprises et les femmes entrepreneurs. Le Directeur général de l’Adepme, Marie Thérèse Diédhiou soutient que "l’importance de cet outil stratégique se mesure à l’aune des proccupations gouvernementales en matière de fourniture d’informations économiques de qualité, gage d’une meilleure formulation des politiques d’appui et d’encadrement".

Elle fait remarquer que la mise en œuvre de cet outil a été facilitée par la coopération allemande dont la vitalité à travers le projet de promotion de l’emploi des jeunes en milieu urbain a fortement contribué à la réalisation de ce site. Selon le Dg de l’Adempe, ce premier jalon posé hier, va contribuer à matérialiser l’existence de l’observatoire des Petites et moyennes entreprises (Pme).

En outre, la rencontre d’hier qui a porté sur la validation des informations, l’actualisation des contenus et les conditions de mise en place d’un intranet pour les différents acteurs de la Pme va plonger, à présent, cette dernière dans une nouvelle ère numérique qui, rassure le Dg de l’Adempe, la mettra au diapason des technologies de l’information et de la communication.

Cette nouvelle vision de l’entrepreneuriat initiée par l’Adepme présente des informations concernant l’environnement des entreprises, des stratégies de développement du secteur privé, du secteur financier et des institutions finacières, ainsi que des informations aux entreprises telles que la gestion des marchés, import-export, plan d’affaires, outils de gestion, fournisseurs d’équipement, foire et expositions, taxes et impôts et un guide à la gestion des associations professionnelles.

Très enthousiaste, Marie Thérèse Diédhiou déclare que c’est la première fois au Sénégal et même dans l’Afrique de l’ouest qu’un site internet, portail sur les services non financiers, va être mis à la disposition des acteurs, décideurs et partenaires au développement.

Le représentant de la coopération Allemande, Mme Müller Glodde, souligne que le soutien apporté à l’Adepme dans la réalisation d’un site web s’inscrit dans l’axe de travail "Développement du marché des services non financiers aux entreprises". Selon elle, auparavant, des informations utiles pour les Pme étaitent certes disponibles, à plusieurs endroits et sous diverses formes.

Mais ce qui posait problème, souligne-t-elle, c’est la cohérence et l’accessibilité. De sorte que le site web conçu à cet effet, répondra à ce souci, partagé par nombre d’acteurs du secteur des Pme, se félicite Mme Müller Glodde. ‘A présent, tous les entrepreneurs et autres promoteurs pourront disposer d’un outil performant de collecte, d’échange et de diffusion des informations’, note-t-elle. Par ailleurs, revenant sur les orientations du Peju, Mme Müller Glodde souligne que l’objectif de ce programme est d’améliorer les possibilités d’emploi pour les jeunes dans les petites et moyennes entreprises du secteur formel et informel. Pour ce faire, Mme Müller Glodde explique que le Peju s’articule autour des trois composantes suivantes : ‘l’amélioration de l’accès des petites et moyennes entreprises aux ressources financières, l’amélioration de conditions cadres et surtout, l’employabilité des jeunes en milieu urbain’.

Mamanding Nicolas SONKO

(Source : Wal Fadjri, 27 janvier 2007)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)