twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ADIE forme des agents de l’Urbanisme sur l’archivage électronique

dimanche 13 mars 2016

Des agents du secteur de l’urbanisme ont été formés et sensibilisés du 10 au 12 mars dernier à Saly-Portudal (Mbour) sur l’archivage électronique et la gestion documentaire, a appris l’ APS.

Initiée par l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) avec le concours de ses partenaires, cette session de formation a permis à ses agents d’avoir une vision globale et systémique de la gestion d’archives, indique un communiqué parvenu à l’APS.

Aujourd’hui, avec l’évolution des technologies de l’information et de la communication, l’archivage a pris une dimension encore plus importante poussant différents acteurs du projet Télédemande d’autorisation de construire (Teledac) à miser sur l’archivage électronique pour conserver tous les documents du secteur de l’urbanisme dans les quatre départements de la région de Dakar.

Au cours de cet atelier de Saly-Portudal animé par le consultant-expert archiviste, Cheikh Tidiane Sy, directeur de l’entreprise numérique de gestion des archives (ENGA), les enjeux, stratégies et méthodes d’archivage ont été passés au peigne-fin.

L’étude de cas qui a porté sur la plateforme mise en place par l’ADIE dans le cadre du projet Teledac pour la gestion documentaire et l’archivage électronique a suscité beaucoup d’intérêts chez les séminaristes, renseigne le communiqué.

D’ailleurs Omar Mar, le chef du projet qui sera bientôt déployé dans les directions ou services de l’urbanisme où la plateforme Teledac est opérationnelle a insisté sur la nécessité de pérenniser les acquis du projet notamment dans le domaine de l’archivage.

Le projet Teledac a pour missions entre autres de faciliter les conditions d’obtention de l’autorisation de construire à travers la dématérialisation complète de la procédure et de sécuriser les archives physiques de permis de construire des directions ou services de l’urbanisme de la région de Dakar. A travers Télédac, 200 000 dossiers du Centre national des Archives ont été numérisés et les bureaux de l’institution réhabilités. Pour ce faire, 25 personnes ont été recrutées pendant 9 mois pour la numérisation de toutes les archives datant parfois d’avant les indépendances.

(Source : APS, 13 mars 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)