twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ADIE entend jouer son rôle d’opérateur de télécommunications à part entière (DG)...

mardi 8 juillet 2014

"L’ADIE est chargée de mener et de promouvoir, en coordination avec les différents services de l’Administration, les autres organes de l’Etat et les collectivités locales, tous types d’actions permettant à l’Administration de se doter d’un dispositif cohérent de traitement et de diffusion de l’information, répondant aux normes internationales en matière de qualité, de sécurité, de performance et de disponibilité. Elle participe à la définition de la stratégie de l’administration électronique, communément dénommée « e-gouvernement

Quelles sont les missions de l’ADIE ?

Il s’agit de doter l’Etat d’un système d’information et d’outils d’aide à la prise de décision ; de fournir aux citoyens et aux entreprises une interface décentralisée d’accès à l’Administration ; de pérenniser et sécuriser les archives de l’Etat en dotant celui-ci d’une mémoire électronique ; de définir des indicateurs de performances des systèmes d’information mis en place, et d’en assurer le suivi et l’évaluation ; d’évaluer l’impact des investissements réalisés dans le domaine de l’informatique ; de contribuer à la bonne gouvernance notamment par la promotion de la télé démocratie.

Parlez-nous des autres activités ?

Elles sont de deux ordres : l’Assistance et l’Expertise. Ainsi l’ADIE assiste les administrations et les démembrements de l’Etat dans l’exécution des projets informatiques et d’infrastructures réseaux. L’ADIE veille au respect des normes et procédures de sécurité informatique sur l’ensemble des réseaux de l’administration. Nous mettons aussi à la disposition des services de l’Administration des équipements informatiques et en assurons le suivi et le renouvellement. L’ADIE participe à la conception et à la mise en œuvre de tous les projets informatiques de l’Administration afin de garantir la cohérence globale des systèmes mis en place, quelque soit le mode de financement. Elle assure la maîtrise d’ouvrage de tous les projets informatiques de l’Administration à caractère transversal.

Vous parlez souvent de l’Intranet Gouvernemental, peut-on en savoir plus ?

L’Intranet Gouvernemental, c’est d’abord un projet d’infrastructure technique qui se traduit par la mise en place d’un réseau gouvernemental haut débit pour la voix, la vidéo et les données. Ce réseau est basé sur une boucle optique qui interconnecte les différents ministères en centre vielle prolongé par un réseau national en fibre optique. A mon arrivée à l’ADIE en 2012, j’ai trouvé 500 km de fibre optique sur 7 régions. Depuis mon arrivée à l’ADIE en mai 2012, nous avons ajouté 1000 km de fibre optique et nous nous apprêtons à en ajouter 3000 autres km dans le cadre du CONTAN. Donc le Président Macky Sall a fait en deux ans huit fois plus que ce que son prédécesseur a fait en 10 ans. Rappelons tout de même que l’ADIE existe depuis 2004. Nous voulons généraliser l’accès Internet à bas prix dans tout le pays et offrir le support pour un Sénégal Emergent.

Présentement quel est le projet phare de l’ADIE ?

Le projet phare est relatif à tout ce qui tourne autour de la modernisation de l’administration publique et de la dématérialisation de ses procédures. Pour cela nous avons récemment mis en ligne le site www.servicepublic.gouv.sn que je vous invite à aller consulter. Nous avons dématérialisé le permis de construire avec TELEDAC et avons pour ambition de donner aux citoyens tous les papiers administratifs dont ils ont besoin via un clic de souris. Dans le cadre de la maitrise de la masse salariale, nous allons bientôt lancer le fichier unifié des données de personnels de l’Etat qui fait suite à l’audit physique biométrique. dans le cadre de la réduction de la facture téléphonique de l’Etat, nous travaillons avec le Ministère de l’Economie et des Finances et la Sonatel pour interconnecter tous les PABX de l’administration au réseau d’operateur télécoms de l’ADIE. Oui, vous devez le savoir l’ADIE est un operateur de télécommunications à part entière et entend jouer ce rôle pour faire économiser à l’état ses dépenses en télécommunications.

On parle ces jours-ci du PDS, quel est son objet ?

Le Plan de Développement Stratégique de l’Informatique de l’Etat est un plan programme (2014-2017) qui a pour objet, de présenter les lignes directrices pour la mise en œuvre de la politique d’informatisation de l’Etat et de proposer un plan d’actions sur une période de trois (3) années (juillet 2014- juillet 2017). Il détermine les objectifs généraux ainsi que les stratégies et actions à mener pour les atteindre. Il définit également les objectifs qualitatifs et quantitatifs de même que les moyens alloués pour sa réussite. La mise en œuvre du Plan implique un plan d’actions auquel sont annexées, sous forme de tableaux détaillés, les actions et mesures arrêtées. Un bilan de la mise en œuvre sera élaboré chaque année, en même temps qu’une actualisation dudit plan. Il comprend un cadre d’analyse logique, des tableaux retraçant les objectifs, orientations, axes et actions à mener ainsi qu’un cadre de mesure du rendement. Si tout se passe bien, nous allons signer ce contrat de performances avec notre tutelle avant le 30 juin 2014.

(Source : Newsletter de l’ADIE, 1er juillet 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)