twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Khassimou Wone, Directeur de l’Adie : « Je n’ai même pas de compte à Dubaï »

mercredi 19 février 2014

Accusé d’être mêlé à une sombre affaire de 2 milliards FCfa placés dans un compte ouvert, dans une banque sise à Dubaï, le Directeur général de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (Adie) se défend. « Nous sommes malheureusement dans un pays où certains travaillent et d’autres sont en train de manigancer et de faire des complots sur le dos de certaines personnes. Je m’inscris résolument vers le travail pour justement aider le Président Macky Sall à faire des réalisations concrètes pour défendre son bilan. Si ce sont des gens qui sont dans l’opposition, c’est de bonne guerre, mais je leur dis que Macky Sall a, depuis son élection, érigé en règle la gestion sobre et vertueuse. Je peux dire que toutes les personnes qui travaillent dans ce régime le font de manière vertueuse et que toutes les pratiques que nous avons vues dans le passé sont bannies. Si maintenant, ce sont des gens qui sont à l’intérieur du régime qui attaquent, je dirais que c’est dommage. Je les appelle à la raison », dit-il dans un entretien avec l’Obs, faisant allusion à ses détracteurs.

Il dit avoir décidé de porter plainte pour ces propos qu’il juge diffamatoires afin que toute la lumière soit faite. « Je n’ai que ma crédibilité, je n’ai que mon image. Toute cette histoire est grotesque, montée de toutes pièces. Je m’érige en faux contre ces propos. Aussi, je demande solennellement à l’Ofnac de se saisir de ce dossier pour y faire la lumière. Ce sera l’occasion pour moi de donner à l’Ofnac et à d’autres tous les éléments de dossier que j’ai trouvés à mon arrivée à l’Adie. Je dois dire, pour le signifier, que s’il y a eu des malversations, de mal gouvernance, très souvent ça peut ne pas être du fait des anciens Directeurs généraux. Il y a des forces obscures tapies au sein de l’Adie qui peuvent être ces personnes qui ont eu à faire ces choses. Et quand je suis venu, j’ai écarté certaines personnes, ce qui m’a coûté souvent ces campagnes de presse. Cela a été calmé, mais je vois que cela a repris. Mais, je suis prêt à mettre tous les dossiers sur la place publique pour que l’opinion en fasse une religion », se défend-il, soutenant qu’il n’a aucun compte à Dubaï.

(Source : Seneweb, 19 février 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)