twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : l’EACC continue son enquête sur Telkom et interdit à toute administration d’approuver sa fusion avec Airtel

lundi 11 novembre 2019

La Commission d’éthique et de lutte contre la corruption (EACC) refuse toujours d’approuver la fusion entre les opérateurs de téléphonie mobile Telkom et Airtel. D’après David Too, le directeur des services juridiques de l’EACC qui était devant l’Assemblée nationale le 7 novembre 2019, l’enquête sur de probables actes de corruption lors de la vente par Telkom de ses actions à Orange Group est toujours en cours.

« Nous recherchons l’assistance juridique mutuelle de plusieurs pays d’outre-mer, dont Maurice, les îles Caïmans, les Pays-Bas, les Emirats arabes unis, l’Inde, le Soudan, la France et l’Afrique du Sud, afin que nous puissions clore nos enquêtes », a expliqué David Too.

Son enquête n’étant pas close, l’EACC a interdit à toute administration publique, censée intervenir dans la fusion de Telkom et Airtel, de donner son approbation à cette opération. « Nous n’avons approuvé aucune fusion, et nous avons émis des avis aux entités gouvernementales responsables afin de protéger les intérêts des Kenyans dans le processus d’approbation », a déclaré David Too.

Il a affirmé à Moitalel ole Kenta, le président du comité parlementaire en charge de la mise en œuvre des résolutions de l’Assemblée nationale, qui fait suite aux recommandations du Comité des investissements publics sur la privatisation de Telkom Kenya, que des mises en garde ont été adressées du Trésor public et à l’Autorité des communications (CA) du Kenya.

(Source : Agence Ecofin, 11 novembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)