twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Safaricom investit dans un laboratoire télécoms pour mieux contrôler son réseau et préparer de nouveaux services

mercredi 24 mai 2017

L’opérateur de téléphonie mobile Safaricom annonce l’ouverture de son laboratoire télécoms qui lui permettra de tester de nouvelles technologies et solutions dont le déploiement est prévu sur le réseau. L’opérateur leader aura ainsi toutes les informations à sa disposition pour éviter la survenue d’éventuels problèmes sur son réseau.

La plateforme d’information capitalfm.co.ke indique que le laboratoire de Safaricom comprend une salle de simulation qui réplique le réseau entier de la société télécoms, y compris la plateforme de facturation, les serveurs d’applications tels que M-PESA, les réseaux Cloud, 2G, 3G et 4G.

D’après l’opérateur leader des télécoms, l’infrastructure technique basée dans les locaux de l’entreprise, à Nairobi, servira, en outre, d’environnement de formation pour les nouveaux ingénieurs et ceux qui travaillent sur les nouvelles technologies, ainsi que comme terrain d’essai pour de nouvelles idées et solutions télécoms en développement.

Pour ce laboratoire, Safaricom a investi 200 millions de shillings (1 920 000 dollars $) et collaboré avec certains grands acteurs de l’industrie TIC et télécoms tels que Cisco, Huawei et Nokia qui lui ont fourni des équipements et leur expertise technique.

Thibaud Rerolle, le directeur de la technologie chez Safaricom, a expliqué qu’« au cours des cinq dernières années, Safaricom a mis en place diverses mesures pour attirer, retenir et développer des talents locaux de classe mondiale dans le secteur des télécommunications. Le lancement de ce laboratoire de recherche et de développement, le premier dans la région, est une étape vers le passage du pays de simple importateur de solutions de télécommunications à celui de créateur de telles solutions ».

(Source : Agence Ecofin, 24 mai 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)