twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Le régulateur télécoms demande à Raila Odinga d’arrêter ses attaques publiques contre Safaricom

mercredi 27 septembre 2017

Dans un communiqué, l’Autorité des Communications du Kenya (CAK) a demandé à Raila Odinga, le candidat malheureux de l’alliance de l’opposition, la National Super Alliance (NASA), à l’élection présidentielle du 8 août dernier finalement annulée pour irrégularités, d’arrêter ses attaques publiques contre l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom. Au cours de sa rencontre avec la presse le 26 septembre 2017, l’homme politique kényan a accusé le leader du marché télécoms national d’avoir participé au vol de la victoire qui lui était destinée.

Raila Odinga a déclaré hier que Safaricom était sous contrat avec la Commission indépendante des élections et des frontières (IEBC) pour lui transmettre les résultats des élections collectés dans les bureaux de vote grâce aux kits intégrés de gestion des élections au Kenya (Kiems). Il a souligné que le désordre dans « les élections kényanes était des actes délibérés de conspiration ». Il envisage porter plainte contre Vodafone, maison-mère de Safaricom.

Pour Francis Wangusi, le directeur général de la CAK, les propos du leader de l’opposition kényane sont de nature à nuire aux gains réalisés dans l’industrie locale des TIC et Télécoms et à effrayer les investisseurs. Après avoir conseillé au candidat de se rapprocher de la police s’il croit que Safaricom a une responsabilité dans sa défaite, il a affirmé que l’Autorité estime que les TIC peuvent aider dans le processus électoral du Kenya, tout comme sa valeur a été prouvée dans le secteur bancaire, commercial, éducatif, sanitaire, agricole et administratif.

(Source : Agence Ecofin, 27 septembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)