twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : 125,3 millions $ prévus pour les TIC dans le budget 2024/2025

mercredi 19 juin 2024

Les TIC sont au cœur de la stratégie de développement socioéconomique du gouvernement kényan. L’exécutif avait alloué un budget d’environ 108,4 millions $ au secteur pour l’exercice financier 2023/2024.

Le gouvernement kényan a prévu un budget d’environ 125,3 millions $ pour les projets dans le secteur de l’information, de la communication et des technologies (TIC) au cours de l’exercice financier 2024/2025. C’est ce qu’a révélé Njuguna Ndung’u, ministre des Finances, lors de la lecture du budget devant le Parlement, la semaine dernière.

Le budget prévoit notamment 8,5 millions $ pour les services partagés du gouvernement ; 5,4 millions $ pour l’autoroute numérique ; 17,7 millions $ pour l’Institut avancé des sciences et technologies du Kenya ; 11,5 millions $ pour la phase I de l’infrastructure horizontale de Konza Technopolis City ; 40 millions $ pour le centre de données de Konza et les installations de la ville intelligente. Un montant supplémentaire de 21,6 millions $ a été alloué au projet d’accélération de l’économie numérique, ainsi que 21,6 millions $ pour la maintenance et la réhabilitation du réseau de connectivité du comté du dernier kilomètre.

Le budget 2024/2025 des TIC affiche une hausse par rapport aux 108,4 millions $ de l’année 2023/2024. L’initiative cadre avec l’ambition du gouvernement de développer les TIC et de les mettre au service du développement socioéconomique du Kenya. En avril 2023, la Banque mondiale s’est engagée à financer la mise en œuvre de la première phase du projet d’accélération de l’économie numérique du Kenya à hauteur de 390 millions $. Par ailleurs, le ministère kényan de l’Information, des Communications et de l’Economie numérique a exprimé un besoin de 456 milliards de shillings (3,5 milliards $) pour la mise en œuvre de son plan stratégique 2023-2027.

« Les investissements dans les autoroutes numériques et l’économie créative continuent de jouer un rôle essentiel pour permettre au gouvernement d’atteindre les objectifs du programme de transformation économique ascendante grâce à une productivité et une compétitivité accrues », a déclaré M. Ndung’u.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 19 juin 2024)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik