twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kédougou : des partisans de Guirassy satisfaits après l’annonce de sa démission

dimanche 1er janvier 2012

Des partisans de Moustapha Guirassy, ministre de la Communication, ont exprimé, samedi à Kédougou, leur satisfaction, après l’annonce par les médias de sa démission du Gouvernement, jugeant cette décision ‘’courageuse’’ et ‘’responsable’’, a constaté le correspondant de l’APS.

La démission de M. Guirassy, annoncée vendredi par la presse, a pourtant été démentie samedi soir par un communiqué de la Présidence de la République qui précise que l’intéressé n’avait déposé aucune lettre dans ce sens.

Samedi, une partie de la partie de la presse expliquait déjà que le président Wade n’aurait pas accepté la démission du ministre de la Communication, lequel aurait été reconduit à son poste.

Quoi qu’il en soit, ses partisans à Kédougou n’ont pas caché leur joie, samedi, à l’annonce de la nouvelle.

"C’est une décision courageuse et responsable à la dimension de l’homme", a déclaré au cours d’un point Ibrahima Solo Diallo, deuxième adjoint au maire de la commune et proche du Ministre.

M. Diallo juge "inacceptable la nomination de Mamadou Hadji Cissé, le président de la chambre de commerce de Kédougou, comme le coordinateur régional des élections".

Pour le 2-ème adjoint au maire, il n’est plus question pour le maire de cette ville de revenir sur sa démission. Toute la base l’encourage en cela, a-t-il indiqué, en l’invitant à quitter le Gouvernement. ‘’Quand un responsable n’a pas de responsabilités, il doit rendre le tablier", a-t-il conclu.

Lui emboitant le pas,Tama Bindia, premier adjoint au maire de Kédougou, souhaite notamment qu’on laisse ‘’les représentants légitimes des populations gérer les affaires". "La base, unanimement, demande à Guirassy de quitter ce gouvernement qui veut l’humilier", a-t-il déclaré.

Tama Bindia se dit persuadé que "sans Moustapha Guirassy, le PDS va perdre lamentablement la présidentielle dans la région de Kédougou".

Nombo Camara, un inconditionnel du Ministre, croit dur comme fer que "Guirassy ne sera jamais derrière le président de la chambre de commerce et tant que le premier (nommé) est au commande, le maire de Kédougou ne figurera pas dans le gouvernement".

Malgré tout, les partisans du maire de Kédougou disent encore rester au Parti démocratique sénégalais’’.

Au cours de ce point de presse promptement organisé au lendemain de l’annonce par la presse de la démission du Ministre, tous les militants proches du ministre qui s’étaient retrouvés pour l’occasion à la mairie, ont exprimé leur ras-le-bol.

Ils lui ont exprimé toute leur détermination à l’accompagner dans cette ‘’décision historique’’.

(Source : APS, 1er janvier 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)