twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kabirou Mbodje n’a pas encore validé l’acquisition de Tigo : "Nous avons 9 mois pour voir si tout est normal avant de..."

vendredi 23 juin 2017

Devant la presse pour s’expliquer sur son inculpation pour abus de biens sociaux, le Pdg de Wari Kabirou Mbodje a également précisé aux journalistes pourquoi l’acquisition de Tigo n’est pas encore vraiment effective.

Le Pdg du groupe Wari a convié la presse à un "Ndogou" ce jeudi pour s’exprimer sur son inculpation par le juge du 2e cabinet Yakham Leye pour abus de biens sociaux et augmentation illégale de capital. Kabirou Mbodj a profité de sa rencontre avec les journalistes pour préciser où il en est avec son achat de Tigo-Sénégal, qui a fait les choux gras de la presse sénégalaise pendant un bon moment. Et selon lui, malgré tout ce qui a été dit sur cette transaction, dans les médias et les réseaux sociaux, rien n’est encore effectif. "J’ai tout entendu depuis l’acquisition de Tigo. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est qu’on attend juste la fin du due diligence pour commencer. Nous avons (Millicom et Wari) 9 mois pour vérifier que tout est aux normes avant de finaliser définitivement la transaction", a-t-il indiqué.

Pour rappel, le due diligence est un concept anglo-saxon désigne l’ensemble des vérifications qu’un investisseur opère en vue d’une transaction. Dans ce cas précis, le due diligence permet à l’acquéreur Wari, qui est tombé d’accord avec Millicom du montant de la transaction, de se faire une idée de la situation précise de Tigo Sénégal. En somme, cela permet à Monsieur Kabirou Mbodje et Cie de voir si chez Tigo, tout est normal en matière fiscale, comptable et sociale.

Concernant son inculpation, Kabirou Mbodje parle d’acharnement contre sa personne et déplore le fait d’avoir appris cela dans la presse.

(Source : Pressafrik, 23 juin 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)