twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Jugeant les bénéfices de la Sonatel « faramineux » : L’Asutic demande à l’Artp de commanditer un audit

lundi 29 février 2016

L’Association sénégalaise des utilisateurs des Tic (Asutic) s’insurge contre les pratiques de la Sonatel qu’elle assimile à « de l’escroquerie ou de l’extorsion de fonds au préjudice des consommateurs ». Elle en veut pour preuve les bénéfices exorbitants engrangés d’année en année par la société. L’Asutic qui se réserve le droit de saisir les tribunaux demande à l’Artp de diligenter un audit de la comptabilité analytique de la Sonatel.

L’Association sénégalaise des utilisateurs des Tic (Asutic) n’est pas contente des résultats de la Sonatel. Rappelant les chiffres de l’exercice 2015, son président évoque « les 237 milliards de francs Cfa de résultat net, soit une amélioration de 8,7% par rapport à 2014 ». Au même moment, « la part du Sénégal régresse dans le chiffre d’affaires, passant de 56,25% en 2014 à 50% en 2015 », note-t-il dans un communiqué. En plus, dénonce Ndiaga Guèye, Sonatel commercialise « des services comme la téléphonie mobile, l’internet et autres à des tarifs si exorbitants et combinés à des pratiques si injustifiables qu’on pourrait les assimiler à une escroquerie ou à une extorsion de fonds au préjudice des con­sommateurs ». Pis, rajoute toujours le président de l’Asutic qui qualifie le service clients d’Oran­ge à « sévices clients », ce bénéfice arrive au moment où « le nombre de ses clients augmente de 82,5%, passant de 4 millions 607 mille 891 abonnés en début 2010 à 8 millions 416 mille 201 abonnés en fin 2015 ».

Non contente, s’insurge M. Guèye, la société augmente ses tarifs. « Ils passent de 1,40 franc la seconde en 2010 à 1,99 franc en 2015 », rappelle-t-il. L’Association qui juge incompréhensible et inacceptable ce « parado­xe » demande à l’Autorité de régu­lation des télécommunications et des postes (Artp) de commanditer un audit de la comptabilité analytique de la Sonatel afin que ses tarifs soient orientés vers ses coûts. L’orga­nisation de défense des consommateurs rappelle à l’Artp les dispositions du cahier des charges de la Sonatel modifiées qui lui font obligation d’encadrer les tarifs si elle est déclarée opérateur en position dominante sur des segments de marché. Aussi, elle exige des opérateurs l’arrêt de l’utilisation du terme « illimité » pour les offres ayant une limite volumétrique dans les temps d’appel, le nombre mensuel maximum de messages, etc.

L’Asutic lance un appel à témoignages sur son site internet pour que tous les consommateurs victimes des désagréments se signalent. Elle annonce la mise en place d’un observatoire des pratiques des opérateurs pour les consommateurs rencontrant des difficultés avec leur opérateur de les signaler et de transmettre toutes pièces en relation avec leur démarche. Elle se dit enfin se réserver le droit de saisir les cours et tribunaux contre les opérateurs « pour pratiques commerciales trompeuses ».

Ngoundji Dieng

(Source : Le Quotidien, 29 février 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)