twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Jeunesse francophone et les réseaux sociaux : Lancement d’un portail web

mercredi 24 octobre 2012

Dakar va accueillir la jeunesse francophone dans le cadre d’un atelier sur « « La jeunesse et les réseaux sociaux » du 29 octobre au 1er novembre prochain. En perspective de cette rencontre, le ministre en charge de la Jeunesse à présenté « le Portail jeunesse francophonie » mis à jour récemment avec la participation active des jeunes à toutes les étapes du processus. C’est à l’occasion d’un point de presse tenu au ministère.

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF), à travers sa direction jeunesse, en partenariat avec le gouvernement du Sénégal, va réunir à Dakar des représentants de la jeunesse francophone qui ont été actifs dans les activités de l’OIF durant ces dernières années en atelier sur « La jeunesse et les réseaux sociaux » du 29 octobre au 1er novembre prochain.

En prélude à cette rencontre de trois jours, le ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’Emploi a tenu un point de presse dans les locaux du ministère hier, mardi 23 octobre pour présenter « le Portail jeunesse francophonie ». Ce portail a été mis à jour récemment avec la participation active des jeunes à toutes les étapes du processus.

Le conclave de Dakar sera l’occasion pour les participants d’apporter une analyse prospective sur la gouvernance d’un réseau de la jeunesse francophone. Il a pour objectif de permettre aux participants de s’approprier le mécanisme de fonctionnement et la portée des réseaux sociaux, de se familiariser avec le nouveaux Portail jeunesse et de lancer le « Réseau jeunesse de la francophonie ».

Il s’agit d’un « excellent outil de réseautage » qui désormais sera mieux adapter aux besoins de la jeunesse. Ce qui permettra à ces jeunes de pouvoir en tirer profit au maximum. Car, avec l’avènement des réseaux sociaux, il est d’autant plus important que les internautes soient en mesure de faire une bonne utilisation du Portail jeunesse et des réseaux sociaux en général.

C’est dans cette perspectif qu’Aly Coto Ndiaye, ministre de la Jeunesse de la Formation professionnelle et de l’Emploie a affirmé que « le secteur des technologies de l’information et de la communication et les réseaux sociaux en particulier constituent une grande opportunité pour mettre en valeur la créativité de la jeunesse, favoriser le partage d’expérience et d’idées et mutualiser ces ressources en vue de faciliter l’accès aux nouveaux modes d’échanges à tous ».

A l’en croire la cybercriminalité ne doit en aucun cas constituer un frein pour le développent des réseaux sociaux. « Cette activité négative qui emprunte le réseau ne doit pas constituer un frein pour les réseaux sociaux, il faut lutter contre cette cybercriminalité, et je pense qu’il ya des structures, des responsables qui peuvent assurer tant bien que mal des garde-fous par rapport à cette activité négative ».

C’est « pour permettre l’appropriation de cette nouvelle version du portail, que l’Organisation internationale de la francophonie(OIF) à travers ses directions de la jeunesse en collaboration avec celle de la jeunesse francophonie numérique se propose de réunir des représentants de la jeunesse francophone actifs dans les activités de l’OIF à la suite du XIVe sommet de la Francophonie », a-t-il expliqué.

D’ailleurs c’est dans ce cadre que le ministère de la Jeunesse de la Formation professionnel et de l’Emploie va accueillir à Dakar, un atelier du 29 octobre au 1er novembre 2012 afin d’échanger et de jeter les bases de la mise en place d’une communauté de la jeunesse francophone « Réseau de la Jeunesse Francophone, a-t-il renseigné.

En outre, cet atelier qui va se dérouler sur trois jours réunira une cinquantaine de jeunes participants dont une trentaine de la diaspora et vingt du Sénégal issus d’associations universitaires, de la société civile, des jeunes entrepreneurs ou d’organisations non gouvernementales impliquées dans les diverses activités de l’OIF que sont les ateliers et forums, écoles d’été, jeux de la francophonie et volontariat et notamment les leaders d’association de jeunesse francophone.

Ndèye Fatou Diouf

(Source : Sud Quotidien, 24 octobre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)