twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

JONCTION invite le Gouvernement du Sénégal à protéger la vie privée contre la surveillance sur internet

lundi 23 septembre 2013

Aujourd’hui JONCTION se joint à une grande coalition internationale en faisant appel à l’Etat du Sénégal afin d’évaluer si les lois et les activités de surveillance au plan national sont en conformité avec ses obligations internationales relatives aux droits humains.

JONCTION a approuvé un ensemble de principes internationaux de lutte contre la surveillance incontrôlée. Les 13 principes énoncés pour la première fois un cadre d’évaluation pour l’évaluation des pratiques de surveillance dans le cadre des obligations internationales relatives aux droits humains.

Un groupe d’organisations de la société civile a présenté officiellement les 13 Principes, vendredi dernier à Genève, à travers un événement parallèle en présence de Navi Pillay, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d’expression et d’opinion, Frank LaRue, au cours de la 24ème session du Conseil des droits de l’homme. La manifestation parallèle a été organisée par les Missions permanentes de l’Autriche, l’Allemagne, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Hongrie.

Navi Pillay, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, parlant au Conseil des droits humains a déclaré dans son allocution d’ouverture le 9 Septembre que : "Les lois et les politiques doivent être adoptées pour faire face au potentiel d’intrusion dramatique sur la vie privée des personnes qui ont été rendues possibles par la technologie moderne de communication. "

Frank La Rue, rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d’expression et d’opinion a montré clairement le cas d’une relation directe entre la surveillance de l’Etat, la vie privée et la liberté d’expression dans ce dernier rapport au Conseil des droits de l’homme : « Le droit à la vie privée est souvent comprise comme une condition essentielle pour la réalisation du droit à la liberté d’expression. L’ingérence indue dans la vie privée peut limiter à la fois directement et indirectement le libre développement et l’échange d’idées. ...

Une atteinte à un droit peut être à la fois la cause et la conséquence d’une atteinte à l’autre. "

Les représentants de JONCTION, Privacy International, Electronic Frontier Fondation, Access, Human Rights Watch, Reporters sans frontières, l’Association pour le progrès des communications, et le Center for Democracy and Technology ont tous participé à l’événement.

(Source : Social Net Link, 23 septembre 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)