twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet suspendu dans les 2 régions anglophones du Cameroun

vendredi 20 janvier 2017

Ce 19 janvier 2017 marque le 2ème jour sans Internet dans les 2 régions anglophones du Cameroun. En effet, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest sont déconnectés, selon le constat fait par plusieurs Camerounais de la partie francophone, qui ne peuvent plus communiquer sur la toile avec les leurs contacts de la partie anglophone. Pareillement, plusieurs témoignages viennent du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où le réseau téléphonique est encore disponible.

Internet n’est plus disponible au moment où le Cameroun anglophone traverse une grave crise sociopolitique. Le gouvernement n’a pas cessé de dénoncer la désinformation et la manipulation qui sont faites via les réseaux sociaux. Le ministère des Postes et Télécommunications vient de lancer une campagne nationale de sensibilisation sur les dérives liées à l’usage de ces plateformes.

La question sur les lèvres est celle de savoir si Internet a été délibérément coupé dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Le gouvernement est pointé du doigt, mais aucun officiel n’assume.

À l’Agence de régulation des télécommunications, une source indique que la mesure n’a pas été prise ici, indexant plutôt les opérateurs de télécommunications, à savoir Camtel, MTN, Orange et Nexttel.

Chez un de ces opérateurs, une autre source avoue qu’Internet a effectivement été coupé sur instructions du gouvernement.

La ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, a présidé ce 19 janvier la conférence annuelle de services centraux et déconcentrés de son ministère. Interrogée, la ministre n’a pas souhaité s’exprimer sur la phase répressive de la campagne de sensibilisation qu’elle a lancée.

La coupure d’Internet n’empêche pas seulement l’accès aux réseaux sociaux. D’autres secteurs sont paralysés, notamment le secteur bancaire.

(Source : Fadart Info, 20 janvier 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)