twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet : .com, .org, .sn, .cm, .africa, etc., comprendre ce qu’est un nom de domaine

lundi 10 juillet 2017

Il existe deux ressources essentielles sans lesquelles Internet n’aurait pas existé et sans lequel nous ne pourrions pas accéder à cet Internet : l’adresse IP (protocole Internet) et le nom de domaine. Lorsque vous utilisez le World Wide Web (www) ou que vous envoyez un message électronique, vous utilisez un nom de domaine pour le faire. Par exemple, « http://ift.tt/2sWoK3J contient le nom de domaine « .org ». De même, l’adresse électronique « ministere@yahoo.com » contient le domaine « .com ».

Comme il est bien connu, Internet est un réseau d’ordinateurs individuels dans lequel chaque ordinateur doit obtenir un identifiant (parfois unique) qu’on appelle l’adresse « IP ». C’est une série de chiffres alphanumériques que les ordinateurs utilisent pour communiquer entre eux. En quelque sorte leur « annuaire téléphonique ». Ils sont difficiles à utiliser ou même à retenir. C’est pourquoi les noms de domaine ont été introduits comme un équivalent humain des adresses IP. Chaque nom de domaine est cependant associé à une adresse IP spécifique.

Dans le monde numérique, les noms de domaine pourraient également être comparés aux coordonnées de positionnement lorsqu’ils sont combinés avec une infrastructure de télécommunications (c’est-à-dire autoroute de l’information) pour vous permettre de conduire et de naviguer sur Internet vers la destination où sont stockées les informations recherchées.

Un nom de domaine reflète d’abord une identité. Il évoque également une certaine appartenance à une entité ou une communauté géographique, géopolitique, ethnique, linguistique ou culturelle. Lorsque vous utilisez .com (lire – Point com), vous souhaitez probablement être associé à des activités commerciales. Lorsque vous utilisez .int (Point int), vous souhaitez être international, .org – Organisme à but non lucratif, .info, vous êtes susceptible d’être dans le secteur des médias, .eu -vous faites partie de l’Union Européenne ou simplement de l’Europe. Lorsque vous utilisez .mr (Point mr), vous êtes fier d’être associé à la Mauritanie, .ke au Kenya, .za à l’Afrique du sud, .sn au Sénégal, .ga au Gabon, .td au Tchad, .cm au Cameroun etc. Ces derniers sont des noms de domaine de premier niveau attribués par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) aux pays. L’ICANN est l’Institution mondiale en charge de la gestion et l’attribution des adresses IP et des noms de domaine.

L’utilisateur et le nom de domaine reflètent tous les deux ce à quoi ils sont associés. Un nom de domaine est un véhicule et un outil pour faire partie et contribuer au monde et à l’économie numérique. Un nom de domaine – s’il n’est pas bien géré – pourrait être utilisé pour transmettre des messages inappropriés (xénophobie, racisme, radicalisme) et / ou faire de mauvaises transactions de toutes sortes.

Le nom de domaine est donc un lien entre votre nom et vos activités. Un miroir par lequel vous êtes vu et perçu. Il peut attirer ou éloigner les opportunités d’affaires. Le nom de domaine est votre identité unique sur Internet, votre adresse dans le cyberespace. C’est pourquoi, il est préférable de posséder et de contrôler certains noms de domaine pays de premier niveau comme sn au Sénégal, .ga au Gabon, .td au Tchad ou encore .cm au Cameroun.

Plus encore et surtout les noms de domaine géographiques de premier niveau comme .africa, qui est un patrimoine et un héritage africain commun à tous les Africains. Au risque de voir ces noms de domaine possédés et contrôlés par d’autres personnes qui pourraient en abuser.

– Il existe deux ressources essentielles sans lesquelles Internet n’aurait pas existé et sans lequel nous ne pourrions pas accéder à cet Internet : l’adresse IP (protocole Internet) et le nom de domaine. Lorsque vous utilisez le World Wide Web (www) ou que vous envoyez un message électronique, vous utilisez un nom de domaine pour le faire. Par exemple, « http://ift.tt/2sWoK3J contient le nom de domaine « .org ». De même, l’adresse électronique « ministere@yahoo.com » contient le domaine « .com ».

Comme il est bien connu, Internet est un réseau d’ordinateurs individuels dans lequel chaque ordinateur doit obtenir un identifiant (parfois unique) qu’on appelle l’adresse « IP ». C’est une série de chiffres alphanumériques que les ordinateurs utilisent pour communiquer entre eux. En quelque sorte leur « annuaire téléphonique ». Ils sont difficiles à utiliser ou même à retenir. C’est pourquoi les noms de domaine ont été introduits comme un équivalent humain des adresses IP. Chaque nom de domaine est cependant associé à une adresse IP spécifique.

Dans le monde numérique, les noms de domaine pourraient également être comparés aux coordonnées de positionnement lorsqu’ils sont combinés avec une infrastructure de télécommunications (c’est-à-dire autoroute de l’information) pour vous permettre de conduire et de naviguer sur Internet vers la destination où sont stockées les informations recherchées.

Un nom de domaine reflète d’abord une identité. Il évoque également une certaine appartenance à une entité ou une communauté géographique, géopolitique, ethnique, linguistique ou culturelle. Lorsque vous utilisez .com (lire – Point com), vous souhaitez probablement être associé à des activités commerciales. Lorsque vous utilisez .int (Point int), vous souhaitez être international, .org – Organisme à but non lucratif, .info, vous êtes susceptible d’être dans le secteur des médias, .eu -vous faites partie de l’Union Européenne ou simplement de l’Europe. Lorsque vous utilisez .mr (Point mr), vous êtes fier d’être associé à la Mauritanie, .ke au Kenya, .za à l’Afrique du sud, .sn au Sénégal, .ga au Gabon, .td au Tchad, .cm au Cameroun etc. Ces derniers sont des noms de domaine de premier niveau attribués par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) aux pays. L’ICANN est l’Institution mondiale en charge de la gestion et l’attribution des adresses IP et des noms de domaine.

L’utilisateur et le nom de domaine reflètent tous les deux ce à quoi ils sont associés. Un nom de domaine est un véhicule et un outil pour faire partie et contribuer au monde et à l’économie numérique. Un nom de domaine – s’il n’est pas bien géré – pourrait être utilisé pour transmettre des messages inappropriés (xénophobie, racisme, radicalisme) et / ou faire de mauvaises transactions de toutes sortes.

Le nom de domaine est donc un lien entre votre nom et vos activités. Un miroir par lequel vous êtes vu et perçu. Il peut attirer ou éloigner les opportunités d’affaires. Le nom de domaine est votre identité unique sur Internet, votre adresse dans le cyberespace. C’est pourquoi, il est préférable de posséder et de contrôler certains noms de domaine pays de premier niveau comme sn au Sénégal, .ga au Gabon, .td au Tchad ou encore .cm au Cameroun.

Plus encore et surtout les noms de domaine géographiques de premier niveau comme .africa, qui est un patrimoine et un héritage africain commun à tous les Africains. Au risque de voir ces noms de domaine possédés et contrôlés par d’autres personnes qui pourraient en abuser.

(Source : TIC Mag, 10 juillet 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)