twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet : « Setsima.com », un site sénégalais pour les rencontres

samedi 29 juillet 2006

Le site de rencontre sénégalais « http://www.setsima.com/ » a été créé et lancé sur le Net depuis le 2 juin dernier par Amadou Thiam, un promoteur sénégalais, administrateur de sociétés et passionné d’Internet et de Ntic. Il vit une bonne partie de l’année aux Etats unis, à Los Angeles, précisément où il travaille depuis une trentaine d’années. Au départ, il fallait trouver un nom de domaine original. Amadou Thiam a sollicité des étudiants à qui il donnait un cours sur les Ntic.

Ce fut « Setsima ». Il a fallu un trait de lumière de l’étudiante Fama qui a proposé ce nom pour que le promoteur accepte enfin de lancer ce site de rencontre auxquels il pensait depuis longtemps. Il fallait trouver un nom de domaine adéquat, dans nos langues de préférence ; il n’existe plus grand-chose dans le dictionnaire en français ou en anglais, tous les noms existent déjà comme noms de domaine dans Internet. En plus un bon nom de domaine ne doit pas être trop long et on doit pouvoir le référencer (l’indiquer) pour les routeurs électroniques.

Sites de rencontres ? Eh bien oui. Celles-ci peuvent être de simples rencontres amicales où l’on fait connaissance par rapport à des affinités ou un intérêt précis, mais ici il s’agit en fait de rencontres dans un sens large, avance Amadou Thiam. On peut comprendre que d’une rencontre virtuelle peut naître une relation amoureuse, mais « Setsima. com » vise un éventail qui va des rencontres amicales et d’échanges jusqu’aux rencontres professionnelles et sociales, explique le promoteur.

Des garde-fou pour protéger les bonnes mœurs

Internet, rencontres... Les oreilles se dressent aussitôt, mais Amadou Thiam veut rassurer son monde, « c’est clean », autrement dit : « c’est propre » ; avec son équipe d’une dizaine de membres à Dakar, Paris et Washington, il a mis des garde-fous pour protéger les bonnes mœurs.

Le site a été construit en incluant plusieurs niveaux de contrôle pour exclure toute déviance.

Si l’inscription, pour le moment, est gratuite, l’internaute qui cherche à s’inscrire doit répondre à un questionnaire sur le site ; une sorte de présentation avec une photo (qui n’est pas obligatoire) et c’est seulement huit heures plus tard après des contrôles de routines que le nouvel inscrit peut être accepté et obtenir un code personnel. Il peut alors entrer dans un « chat room », en fait une boîte de dialogue virtuel, où il peut se connecté avec d’autres membres inscrits.

Des modérateurs électroniques du langage permettent un filtrage pour bannir des propos désobligeants. Avec le logiciel « Cupidon », l’internaute peut demander un test de compatibilité par rapport à un profil recherché. « Les rencontres doivent être saines, qu’elles soient professionnelles, amoureuses ou sociales, beaucoup de possibilités sont offertes sur le plan des échanges, puisque c’est un site international du fait même du caractère universel d’Internet », insiste M. Thiam.

« A ce jour, indique le promoteur, nous avons déjà plus de 4.000 membres inscrits ; dans nos prévisions, nous espérons atteindre près de 50.000 membres d’ici la fin de l’année 2006. A partir de ce stade, on pourra viser les 200.000 membres dans le courant de l’année 2007 et nous ferons de grandes actions de marketing dans ce but, et notamment étoffer davantage notre staff ».

Quatrième site Internet créé

Un tel site peut bien entendu générer des ressources importantes à long terme. Pour l’instant, il s’agit d’un investissement personnel, affirme Amadou Thiam, qui se réfère à des sites comme « match.com » aux Etats unis qui possède plus de membres que ceux figurant sur l’annuaire téléphonique de New York. Il y a aussi l’exemple du site « meetic.fr » qui a lui aussi avec ses millions de membres réalisé l’an dernier un chiffre d’affaire de 42 millions d’euros ». La preuve que l’on peut faire de l’argent sur Internet, bien sûr, sans faire d’entrave aux bonnes mœurs.

Amadou Thiam, beaucoup de gens qui le connaissent l’appellent « Sénateur Amadou Thiam », un titre qui n’est pas une usurpation puisqu’il a été sénateur élu pour les Sénégalais de l’extérieur (zone Usa , Asie et Moyen-Orient) de 1999 à 2000, c’est-à-dire pour les deux années d’existence de cette institution sénégalaise créée sous le gouvernement de Abdou Diouf .

Ce monsieur, grand de taille et au look d’afro-américain, a fait une formation en Business administration à Manhattan community college, puis un diplôme en marketing management avant d’étudier la littérature américaine à California state university (Los Angeles). Il a dirigé le bureau de promotion du tourisme du Sénégal à New York de 1976 à 1984 et fut consultant et directeur dans l’industrie du voyage en Californie, avant de créer une société dans le domaine de la promotion de l’art, l’industrie et l’artisanat. Il est l’auteur en 2002 d’un ouvrage intitulé « L’Islam et les pratiques cultuelles ».

Avec la création du site « Setsima.com » Amadou Thiam n’en n’est pas à son coup d’essai, c’est le quatrième site qu’il crée. Il fut l’un des pionniers des prestataires de services sur le Net au Sénégal, en lançant en 1992 le 1er site Internet d’information sur le Sénégal « http://www.sunugaal.com/ ».

Celui-là est suivi en 1996 d’un deuxième site « http://www.touba.com » avec le même objectif d’offrir une vitrine et des informations utiles et pratiques. « http://www.liggey.com/ », créé en 2005, comme son nom l’indique en ouolof, est un site spécialisé pour le monde du travail, spécialement dans l’offre et la recherche d’emplois et de services.

Jean Pires

(Sourc e : Le Soleil, 29 juillet 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)