twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet : L’IXP au Sénégal

mercredi 30 août 2017

Le Sénégal a désormais son point d’échange Internet (IXP), le pays accède ainsi à la souveraineté numérique. SENIX (Sénégal Internet Exchange), est l’organe de gouvernance chargé de réguler les échanges directs du trafic Internet entre les fournisseurs d’accès et de services Internet au Sénégal. Une réponse à l’appel lancé à la grande messe africaine du peering et de l’interconnexion qui s’est récemment tenue à Abidjan.

Avec la création de ce point d’échange internet le gouvernement sénégalais répond à une revendication des organisations sénégalaises de la société civile spécialisées dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), vieille d’une dizaine d’années. L’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) avait introduit la création d’un IXP en 2007 pour résoudre les problèmes de connectivité. Le nouveau centre de routage du trafic national devrait améliorer la qualité de la connexion Internet au Sénégal à travers l’optimisation de la bande passante. En pratique en effet, c’est 100 Mo de bande passante économisés en réduisant l’utilisation du trafic international.

Le nouveau dispositif permettra également la réduction du coût d’accès à Internet pour les consommateurs et favorisera l’émergence de l’économie numérique.

Le Sénégal dispose désormais de son internet local ce qui constitue un gage de souveraineté numérique pour impulser un développement maîtrisé du secteur. Déjà six opérateurs de réseau ont commencé à échanger du trafic Internet via l’IPX. Il s’agit d’Orange, Expresso, l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), Arc Informatique, Senix et Tigo.

Le Sénégal rejoint le cercle des pays disposant de leur IXP grâce à un programme d’accompagnement de Internet Society après l ‘Afrique du Sud qui compte une quarantaine d’IXP, la Namibie, le Burundi, le Swaziland, la Gambie, le Gabon et les Seychelles tous dotés de l’outil depuis 2015.

(Source : Média Entreprises, 30 août 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)