twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Internet : Kheweul.com va encourager la production de contenus africains sur la toile

samedi 8 décembre 2012

Le groupe Kheweul.com a lancé, hier, son programme « Icann Afrique » à l’Agence universitaire de la Francophonie (Auf). L’objectif est de rendre plus visibles les contenus africains sur la toile.

« Booster » les contenus africains sur la toile, tel est l’objectif du groupe Kheweul.com qui a procédé, hier, au lancement de son programme « Africa content initiative » (Icann Afrique) dans les locaux de l’Auf. Selon le directeur général de Kheweul.com, Mouhamed Diop, la mise sur pied d’Icann Afrique fait suite au constat selon lequel les contenus africains ne représentent qu’un pourcentage de 1% dans la toile.

Ce qui constitue, selon lui, un véritable frein pour le développement de l’Afrique. Pour atteindre son objectif, le groupe Kheweul.com compte s’appuyer sur les bloggeurs, les développeurs, les webs designers, les informaticiens et les pouvoirs publics.

Mouhamed Diop a affirmé qu’aucun secteur d’activités ne sera épargné. Il souligne qu’il faut une démarche concertée et des synergies d’actions pour déclencher une explosion des contenus des pays africains sur le net. Etendue pour l’instant à 7 pays de la sous- région (Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Benin, Guinée Conakry et Nigéria), Icann Afrique veut atteindre 1 million de noms de domaine au Sénégal dès l’année prochaine.

Le président d’Isoc (Internet society association) Sénégal, Alexis Corenthin, a, de son côté, invité les initiateurs du projet à davantage privilégier le Sénégal, le temps de bien s’implanter avant de s’ouvrir aux autres pays. Il a également insisté sur la démarche qualité qui doit guider la mise en ligne des contenus, estimant que beaucoup de sites web africains et sénégalais ne sont pas référencés et identifiés. « Il faudra mettre l’accent sur des contenus utiles qui apportent de la valeur ajoutée », a-t-il poursuivi. Lors de cette cérémonie, les rappeurs du groupe « Bidew bou bess » ont gratifié l’assistance d’une belle prestation avec leur nouveau tube « Minuit » qu’ils s’apprêtent à lancer sur le marché. Ils en ont profité pour, à leur tour, vanter les mérites de l’internet. « Nous avons d’ailleurs effectué toute la préparation et la conception de notre nouvelle cassette à la maison. Tout s’est fait grâce à l’ordinateur ; nous avons même réussi à trouver des distributeurs grâce à la toile », a témoigné Mactar, un des membres de ce groupe. Bideew bou bess s’est également engagé à accompagner le projet Icann Afrique afin qu’il soit un grand succès.

Diégane Sarr

(Source : Le Soleil, 8 décembre 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)