twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Interdiction des dispositifs de communication dans les centres d’examen : Les règles anti-fraude de l’Office du Bac

samedi 29 juin 2019

Les candidats au Baccalauréat général 2019 vont démarrer les épreuves ce lundi. Dans ce cadre, le directeur de l’Office du Bac a fait face à la presse hier, pour rappeler aux candidats et aux parents les mesures prises pour un bon déroulement de cet examen. Socé Ndiaye a ainsi réitéré l’interdiction des dispositifs de communication (portable, tablette) dans les centres d’examen.

Comme à la veille du démarrage du Baccalauréat général chaque année, le directeur de l’Office du Bac a fait face à la presse pour revenir sur les mesures prises pour le bon déroulement de cet examen. Selon Socé Ndiaye, toutes les dispositions ont été prises pour sécuriser les épreuves et éviter toute fuite. Dans ce cadre, il a informé que l’interdiction des téléphones portables, des tablettes et de tous les dispositifs de communication dans les centres d’examen a été reconduite. Le directeur de l’Office du Bac, qui a insisté sur cette mesure, rappelle que les candidats qui ne s’y conformeront pas seront exclus. Pis, ils ne pourront refaire cet examen qu’après leur passage devant le Conseil de discipline qui se chargera de statuer sur leur cas. En outre, M. Ndiaye a aussi attiré l’attention sur le fait que « certaines personnes proposent à la vente des documents prétendus être les sujets du Baccalauréat ». D’après lui, « dans leur stratagème, les mêmes personnes diffusent par la suite des rumeurs de fraudes pour expliquer à leurs victimes que les sujets vendus étaient authentiques mais ont été changés à la suite de la découverte de la fuite par les organisateurs ». Raison pour laquelle le directeur de l’Office du Bac appelle les candidats et leurs parents à être vigilants et éviter de se procurer de documents de ce genre.

155 551 candidats

Cette année, le Baccalauréat général concerne 155 551 candidats soit 97,7% des inscrits. Selon l’Office du Bac, les candidats seront répartis dans 509 jurys abrités par 365 centres principaux et 68 centres secondaires. Dans le cadre de cet examen, qui démarre lundi, le directeur de l’Office du Bac informe que 16 000 surveillants seront déployés dans les centres d’examen. M. Socé Ndiaye s’est également prononcé sur l’examen du Baccalauréat technique qui s’est déroulé du 11 au 22 juin. D’après M. Ndiaye, au total 3582 candidats des séries T1, T2, G et Steg ont composé sur un effectif initial de 3740 inscrits. Il a été noté un taux global de réussite de 56,7% soit 2030 admis, dont 204 candidats avec mention, une mention très bien et 26 mentions bien.

Des efforts pour lutter contre les lenteurs dans la délivrance du diplôme

Interpellé sur les lenteurs notées dans la délivrance du diplôme supérieur, le directeur de l’Office du Bac assure que des efforts sont en train d’être faits. A l’en croire en 2018, l’Office du Bac a fabriqué beaucoup de diplômes plus que ce qui a été produit depuis la création de cette structure. Après s’être occupés des diplômes des bacheliers de 2018, M. Ndiaye informe que d’ici décembre 2019, les services de l’Office du Bac vont s’atteler à ceux de 2006 à 2010. Il souligne aussi que le recteur en a signé plusieurs. Mais, il en reste certains qui ne sont pas délivrés parce qu’avec le cachet sec ça prend du temps. Toutefois, M. Ndiaye précise qu’il arrivera un temps où ils ne délivreront « que les diplômes qui leur sont demandés à l’instant ». Parce que, explique-t-il, « si on envoie mille diplômes au Rectorat, on ne peut pas donner de délai parce qu’on ne sait pas combien de temps cela prendra ». Ainsi, soutient-t-il, « quand la personne manifeste une certaine urgence pour recevoir son document, des bordereaux spéciaux de 31 diplômes et même de deux ou trois diplômes sont envoyés au recteur ». S’agissant de la question de la dématérialisation de la procédure pour la récupération du diplôme, M. Socé Ndiaye renseigne qu’avec l’Adie, l’Office du Bac est sur la plateforme. « Les gens qui veulent retirer leur diplôme font la demande sur la plateforme et ils communiquent avec les agents de l’Adie jusqu’à la récupération de leur diplôme », a-t-il déclaré.

Dieyeaba Kane

(Source : Le Quotidien, 29 juin 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)