twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Instances de régulation de la communication de l’UEMOA : La Côte d’Ivoire prend le Secrétariat technique

mercredi 18 décembre 2013

C’est un organe clé que la Côte d’Ivoire pilote désormais ! Le Secrétariat technique de la Plate-forme des régulateurs de l’audiovisuel des pays de l’Uemoa et de la Guinée. Jeudi dernier, à l’Hôtel Gaweye de Niamey, au Niger, en marge de la septième conférence des instances de la régulation des pays membres de l’Uemoa et de la Guinée, le Secrétariat technique de cette plate forme a été confié à la Côte d’Ivoire.

Les participants, en le faisant, non seulement réitèrent leur confiance en la Côte d’Ivoire qui reprend sa place dans les organisations sous-régionales et continentales, mais également, croient bon de bénéficier de l’expertise du ministre Ibrahim Sy Savané, président de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca).

Car, de l’avis de tous, Sy Savané, en plus d’être un éminent expert en matière d’économie des médias, cumule une immense expérience en matière de régulation audiovisuelle. Au cours de ces assises, c’est donc à l’unanimité que les participants ont désigné Madame Béatrice Damiba, Présidente du Conseil supérieur de la Communication (CSC) du Burkina Faso à la présidence de la plate-forme.

Il faut noter que c’est à l’initiative de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca), sous l’impulsion de son président, Ibrahim Sy Savané, que "la Plate-forme des régulateurs de l’audiovisuel des pays de l’Uemoa et de la Guinée" a été portée sous les fonds baptismaux. Cela afin de servir de creuset de décisions et de tribune de retrouvailles pour mieux fédérer leurs actions et énergies.

Egalement, les présidents de ces instances ont matérialisé et approuvé le projet de siège du Secrétariat technique et marqué leur accord par la signature de la manifestation d’intérêt, gage de leur adhésion.

De même, les participants ont apporté leur appui à l’Observatoire de l’audiovisuel dont le projet est développé par la Côte d’Ivoire. Cet observatoire a pour vocation de recenser les informations socio-économiques, les chiffres clés du secteur et toutes les données pertinentes.

A noter, la septième conférence des instances de régulation de la Communication d’Afrique (CIRCAF) se tient au moment où le passage au numérique et basculement à la télévision terrestre numérique (Tnt) est au menu.

(Source : Le Patriote, 18 décembre 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)