twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Installation logiciel d’espionnage : La CDP met en demeure Afrique Pétrole

lundi 16 novembre 2015

La société Afrique Pétrole a été mise en demeure par la CDP pour utilisation sans en informer ses employés d’un logiciel espion (un proxy).

out est parti d’un licenciement d’un employé de la société Afrique Pétrole pour « utilisation de l’ordinateur de travail à des fins étrangères à l’activité de la société », entre autres. Le Dg qui avait déjà envoyé une demande d’explications à la concernée a opté pour le licenciement. Toutefois, il n’avait pas pris en compte la donne de la Commission de Protection des Données Personnelles. En effet, saisie par l’employée pour atteintes à la vie privée des employés, le CDP a procédé à une enquête qui a permis de relever plusieurs manquements à la loi 2008-12 du 25 janvier 2008 sur la protection des données à caractère personnel. A cet effet, « la Session plénière de la CDP a ainsi décidé de mettre en demeure la société Afrique Pétrole de se conformer à la loi en désinstallant le logiciel sans délai et en déclarant ses traitements de données personnelles dans un délai d’un mois », lit-on un communiqué parvenu à notre rédaction. Les manquements constatés sont relatifs au non-respect du droit à l’information préalable de l’employée, du principe de la proportionnalité du principe de consentement et du principe de licéité et de loyauté. En effet, l’employeur avait annexé à la demande d’explication adressée à son salarié plus de cent (100) messages privés extraits directement des comptes Facebook et Skype de la plaignante.

Cette mise en demeure est rendue publique selon le CDP afin d’appeler notamment l’attention des entreprises sur la nécessité de respecter scrupuleusement le droit fondamental à la vie privée des salariés. Il est formellement interdit d’installer des logiciels en vue d’espionner les salariés dans le cadre de leur activité professionnelle.

La CDP rappelle qu’aucune suite ne sera donnée à cette procédure si Afrique Pétrole se conforme à la loi dans les délais impartis. Dans ce cas, la clôture de la procédure fera également l’objet d’une publicité. A défaut, le Président de la CDP pourra transférer le dossier au Comité de sanction aux fins de prononcer une sanction à l’égard Afrique Pétrole.

Amayi Badji

(Source : Réussir Business, 16 novembre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)