twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Initiation des tout-petits aux Tics : L’anglais, les mathématiques et les sciences par l’informatique

mardi 22 juin 2010

La case des tout-petits d’Ouest Foire a bénéficié du programme Waterford enrly learning. Ce programme consiste à initier les tout-petits à une langue étrangère, aux mathématiques et aux sciences. La cérémonie d’évaluation de la phase test s’est tenue hier en présence de la directrice de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, Aminata Samaké Sow.

Les enfants sénégalais peuvent désormais taquiner l’anglais, les mathématiques et les sciences avec l’outil informatique. Le programme Waterford early learning, un programme mis à la disposition des tout-petits, vient en effet d’être testé avec succès à la case des tout-petits d’Ouest Foire. Ce programme, piloté par l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (Anpectp), consiste à introduire dans la prise en charge du jeune enfant, l’initiation à une langue étrangère, l’anglais pour ce cas, ainsi que l’enseignement des mathématiques et des sciences, avec l’utilisation de l’outil informatique.

Ainsi, pendant cent six jours effectifs de cours, pour un volume de 45 heures, vingt enfants de la grande section et vingt-six enfants de la moyenne section ont bénéficié de la phase pilote qui a permis l’élaboration de vingt-huit rapports envoyés à l’équipe américaine de l’Institut Waterford. L’exercice d’hier a consisté à procéder au test final avec les enfants ayant bénéficié du programme pendant six mois. Ce test sera suivi, à titre comparatif, par une application des outils d’évaluation sur des enfants qui n’ont jamais bénéficié du programme.

Mouhamed Adama Thiam, responsable du volet informatique, fait constater ‘qu’il y a un système de module management. Il gère un curriculum qui affiche la photo et le nom de l’enfant. Et c’est le cerveau de l’ordinateur qui gère le relais des enfants. A chaque quinzaine de minutes, il sélectionne un enfant. En janvier dernier, c’était la grande découverte des enfants qui, après six mois de travail, parviennent à comprendre l’anglais’.

Le programme waterford Early learnig ne s’arrêtera pas à mi-chemin, selon la directrice de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (Anpectp), Aminata Samaké Sow. Selon elle, les enfants de la grande section qui ont été initiés en anglais continueront à l’élémentaire avec l’apprentissage des mathématiques et des sciences, conformément à l’exécution du programme. Dans la même lancée, Aminata Samaké Sow rassure que les résultats du projet-test seront envoyés aux partenaires de Waterford. ‘Nous espérons que l’analyse en sera favorable afin de procéder à une mise à l’échelle rapide, pour les structures qui présenteront les conditions requises, sur tout le territoire national’, dira-t-elle.

Ce projet est né d’une relation personnelle entre le président Wade et l’Institut Waterford venu visiter l’expérience de la case des tout-petits dans les régions et les départements du Sénégal.

Fatou Binetou Diop & Oumou Kalsoum Ly

(Source : :Wal Fadjri, 22 juin 2010)

Post-Scriptum

Le projet de l’Institut Waterford : Un programme initié par le président de la République

Le chef de l’Etat avait reçu en audience, le 29 juillet 2009, l’équipe de l’Institut Waterford, en visite au Sénégal. Au cours de cette rencontre, l’idée avait été retenue d’introduire l’apprentissage de l’anglais, des mathématiques et des sciences dans la case des tout-petits. C’est-à-dire que tous les besoins de l’enfant devraient être pris en charge à travers les différents volets, à savoir le volet protection, le volet santé et nutrition pour les cases des tout-petits et les autres structures de prise en charge intégrée de la petite enfance, et le volet éducation. Le projet Waterford est un programme pilote Sénégal. C’est la première fois que cet institut travaille dans un pays francophone. A la fin de l’année scolaire, sur la base des différents rapports qui vont permettre de suivre l’enfant et de noter sa progression, une évaluation sera faite en vue d’étendre le programme à toutes les autres cases des tout-petits.

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)