twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Impossible d’appeler ou d’envoyer des SMS depuis hier nuit : Sonatel, la catastrophe qui pourrit la vie des Sénégalais

vendredi 29 juillet 2016

Voilà une société qui peut tout se permettre sans que personne ne lève le plus petit doigt. Depuis hier nuit, il est difficile pour ne pas dire impossible d’émettre le moindre appel. Les sms, n’en parlons pas. Ils échouent tous systématiquement. Et curieusement, personne ne lève le plus petit doigt.

Voilà une entreprise qui fait un chiffre d’affaires qui avoisine les 1000 milliards de francs Cfa, avec un bénéfice tout ce qu’il y a de plus indécent en suçant le pauvre « gorgorlou » et qui est incapable de servir un service (excusez la redondance) de qualité.

Cette situation qui peut être dangereuse pour la sécurité du pays laisse tout le monde indifférent. Combien de personnes ont raté des rendez-vous extrêmement importants ? Combien de personnes n’ont pu joindre les services d’urgence ? La liste des désagréments causés par cet impair de la Sonatel n’est pas exhaustive.

Et dès que l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes leur inflige une amende, les cadres de la boîte sautent au plafond, crient à l’injustice et se permettent même de demander le limogeage du Directeur général de l’autorité de régulation.

Comme la dernière fois, on ose croire que, pour le préjudice subi, les services de Abdou Karim Sall vont avoir la main lourde et sanctionner le premier opérateur de téléphonie à la mesure des désagréments qu’elle a causés aux Sénégalais.

C’est vrai qu’une société de téléphonie aussi prospère, qui ne débourse que 100 milliards de francs Cfa pour avoir la 4G et pour le renouvellement de sa licence peut tout se permettre.

Au grand dam des populations.

(Source : Sene Direct, 29 juillet 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)