twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Importante saisie de vrais faux téléphones portables

vendredi 31 décembre 2010

Le téléphone portable est devenu un banal produit, à la portée de toutes les bourses. N’étant plus un luxe en tant que tel, ils varient cependant par la marque. Une raison pour que l’on parle de « portables sinois (chinois) », qui, assez souvent, sont de fausses copies de la vraie marque. Aussi, tout comme les médicaments, les téléphones contrefaits existent bel et bien sur le marché. D’ailleurs, une importante saisie de vrais faux téléphones portables a été opérée aux marchés Alizé, Colobane et Thiaroye.

Qui a entre les mains la marque originale. Ceci, pour parler des nombreux téléphones portables qui circulent sur le marché dakarois. Car, à 10.000 francs Cfa, l’on peut trouver sans grande difficulté un téléphone fabriqué par une grande marque. Mais, pour plus d’options, faut bien débourser plus. D’ailleurs, c’est ce qui explique la différence des prix selon l’un et l’autre téléphone portable qui peut coûter 400.000 francs. Mais, devenu un produit banal à la portée de toutes les bourses, les contrefacteurs réalisent des chiffres d’affaires colossaux en vendant du faux. Une raison pour que l’on parle de « portables sinois (chinois) », qui, assez souvent sont de fausses copies de la vraie copie. Fort de ce constat, des éléments appartenant à la marque Samsung, ont procédé à la saisie d’une importante quantité d’appareils contrefaits. Un petit tour aux marchés Alizé, Colobane et Thiaroye, leur a permis de mettre la main sur du faux, qui, pendant longtemps, était acheté par nombre d’utilisateurs. En réalité, encore une fois, ces téléphones des produits contrefaits. Un tel acte, ils l’expliquent par le fait que leur marque est enregistrée auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle, bénéficiant ainsi de la protection accordée par la loi uniforme constituée par l’Accord de Bangui applicable dans seize Etats d’Afrique Francophone. Des droits qui sont en outre défendus avec le concours des administrations publiques en charge de leur protection. À ce propos, ont-ils cité la Douane, la Police, la gendarmerie et l’administration du commerce et de la concurrence. Et de rappeler : « Les produits contrefaits ne respectant pas les normes de contrôle réglementaires, ne fournissent aucune garantie quant à leurs impacts sur l’environnement et la santé des utilisateurs ». Notant que des opérations de ce genre seront renouvelées, ils ont également indiqué aux consommateurs que la garantie de la qualité des services recherchée lors de l’achat d’un quelconque produit Samsung, ne saurait être satisfaite qu’à condition que les produits soient des originaux.

Abdoulaye Mbow

(Source : L’Office, 31 décembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)