twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Identification des abonnés du mobile : Un consumériste exige la protection des données personnelles

mardi 10 mai 2016

L’Association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN) a donné un avis favorable à la "solution technique d’identification" des abonnés de la téléphonie mobile, présentée mardi par le régulateur des télécommunications, tout en mettant en garde contre l’accès des opérateurs à certaines données personnelles des usagers.

Cette "solution", l’aboutissement d’un processus lancé en 2013 par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), va permettre aux opérateurs de téléphonie mobile d’"authentifier" la base de données de leurs clients déjà identifiés.

Elle servira aussi à vérifier la fiabilité des informations communiquées par les usagers lors de leur identification.

Cette innovation donne la possibilité aux opérateurs de faire des demandes de vérification des numéros de la carte d’identité nationale des usagers du mobile, leur nom et leur prénom, auprès de la Direction de l’automatisation des fichiers (DAF), un service du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Elle permettra à la DAF de mettre derrière chaque numéro de téléphone "une identité fiable", ce qui aider les services de la Sécurité publique à lutter contre l’utilisation de la téléphonie mobile à des fins délictuelles, selon un document de l’ARTP.

"Nous marquons notre accord sans réserve sur le principe d’identification, car il y va de la sécurité du consommateur", a dit Momar Ndao, le président de l’ASCOSEN, la principale organisation de consommateurs au Sénégal.

La "solution technique" proposée par le régulateur des télécommunications a l’avantage de réprimer "les arnaques" liées à la téléphonie mobile, de pister leurs auteurs et de "les retrouver", a ajouté M. Ndao lors de la présentation de cette innovation, en présence de représentants des opérateurs téléphoniques, de l’ARTP et de la DAF.

Cependant, a-t-il relevé, l’ASCOSEN "a toujours été contre le fait que les opérateurs puissent accéder librement à la base de données de la DAF".

Il ne doit pas être permis aux opérateurs d’accéder au numéro de la carte nationale d’identité d’un usager du mobile, en se basant sur son nom et son prénom, ou en procédant à l’inverse, selon le consumériste.

"L’identification est importante pour nous. Mais notre souci principal, c’est qu’il y ait des garde-fous. Cette identification ne doit pas être une raison pour les opérateurs de disposer des données personnelles des usagers", a averti Momar Ndao.

Le directeur de la DAF, Ibrahima Diallo, a rassuré le président de l’ASCOSEN, en affirmant que les opérateurs ne vont pas accéder directement à la base de données de ses services en disposant simplement des noms et prénoms des abonnés du mobile ou de leur numéro de carte nationale d’identité.

(Source : APS, 10 mai 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)