twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Identification des abonnés de la téléphonie mobile : L’Artp propose une solution

mercredi 11 mai 2016

Pour lutter de manière efficace contre l’insécurité liée à l’utilisation du téléphone, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a lancé hier une solution technique permettant d’identifier les abonnés.

L’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) a procédé hier au lancement d’une solution technique permettant de mettre derrière chaque numéro de téléphone une identité fiable. C’est-à-dire le nom, prénom et l’identité de chaque détenteur d’une puce téléphonique seront désormais authentifiés grâce à cette solution qui va comparer les données de la Direction de l’automatisation des fichiers (Daf) avec la base clients des opérateurs de téléphonie mobile. Elle va, lit-on dans un document remis à la presse lors de la cérémonie, « lutter contre les méfaits (vols, arnaques, usurpations d’identité etc.) liés à l’utilisation des téléphones portables ». Ainsi, cette solution dont le code source (texte qui représente les instructions de programme telles qu’elles ont été écrites par un programmeur : Ndlr) a été mis sur pied par Sentel Gsm offre une consultation à temps réel d’un extrait de la Daf pour garantir la sécurité des données personnelles. En effet, outre la création d’une base miroir qui va empêcher l’accès total des opérateurs aux données de la Daf, ils ne pourront accéder qu’au nom, prénom et numéro d’identité du client.

Ce qui rassure l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen). Ainsi, les clients qui ont acheté une puce à la sauvette ou n’étant pas encore identifié auront 6 mois, à compter d’hier, pour le faire avant que leur numéro ne soit coupé. Pour accompagner cette mesure, un nouveau décret pour l’identification des usagers aux services sera signé bientôt.

Désormais, toute puce sera identifiée et authentifiée avant son utilisation. Le ministre du Commerce va signer un arrêté interdisant la vente de sim à la sauvette dans la rue.

Pour rappel, en 2013, l’Artp avait lancé le projet d’identification des abonnés qui a été conduit par une commission composée, entre autres, de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), des opérateurs de téléphonie mobile. C’est à l’issue de la campagne d’identification que cette commission a mis sur pied cette solution technique.

Malick Gaye

(Source : Le Quotidien, 11 mai 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)