twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Iba Der Thiam aux travailleurs de la Sonatel : « Si vous exposez le problème au président Wade... »

mardi 21 avril 2009

Les travailleurs de la Sonatel ont entamé, lundi, une série de rencontres avec les acteurs politiques et sociaux afin de les sensibiliser sur la vente annoncée des actions de l’Etat dans la société de télécommunications. Ainsi, Mamadou Aïdara Diop, Ibrahima Konté et compagnie se sont rendus hier au siège de la Cap21 où ils ont rencontré les leaders des partis membres de la mouvance présidentielle.

Face aux leaders de la Cap21, les travailleurs de la Sonatel ont déploré « le manque de transparence » noté dans la vente des actions de l’Etat à France Télécom. D’ailleurs, pour eux, s’il ne s’agit que de trouver d’urgence 200 milliards, l’Etat peut les trouver sans pour autant vendre ses actions à la Sonatel.

« Nous n’avons vu aucun dossier sur la vente des actions de l’Etat. C’est après le bruit que le communiqué est sorti. Au moins, il devrait saisir l’Assemblée nationale et le Sénat », a déploré Mamadou Aïdara Diop, un des leaders syndicaux de la Sonatel. Et ces travailleurs promettent de s’opposer fermement à ce qu’ils assimilent à une recolonisation par les télécoms.

Pour sa part, le professeur Iba Der Thiam, parlant au nom des autres leaders de la Cap21, a demandé aux travailleurs de la Sonatel d’exposer le problème au chef de l’Etat. Iba Der Thiam, par ailleurs premier vice-président de l’Assemblée nationale se dit convaincu que si le problème est bien exposé au chef de l’Etat, une solution sera vite trouvée. « Si vous exposez ce problème au chef de l’Etat, avec des arguments, il est certain qu’il n’y aura aucun désaccord », a-t-il dit à la délégation de syndicalistes de la Sonatel.

Sa conviction, Iba Der Thiam la fonde sur le fait que, selon lui, le président Abdoulaye Wade a toujours tenu un langage de nationaliste. « Si vous tenez ce langage, si vous évoquez la transparence, l’éthique dans la gestion, le patriotisme et la nécessité de promouvoir un dialogue pour rechercher ensemble des solutions, Me Wade vous comprendra », croit savoir le coordonnateur de la Cap21.

(Source : Nettali, 21 avril 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)