twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

ICANN & ZACR signent un accord historique sur le pointAfrique (.Afrique)

jeudi 27 mars 2014

Le 26 Mars 2014, le contrat de gestion de registre a été signé à Singapour - en présence de la Commission de l’Union africaine (CUA), par le représentant la Société pour l’attribution des noms de domaines et des numéros sur Internet (ICANN), M. Akram Atallah, (président de la division Domaines Globaux), et les représentants de l’opérateur technique désigné par la CUA – le P. Directeur General de la ZA Centrale Registry (ZACR) M. Lucky Masilela et le Directeur des Operations, M. Neil Dundas.

"C’est un moment historique pour le continent. L’Afrique a enfin son IDENTITE numérique (e-IDENTITE). L’Afrique dispose désormais d’une présence unifiée sur Internet" s’est exprimée son Excellence Madame le Dr Nkosazana Dlamini Zuma, Présidente de la Commission de l’Union africaine. "Le PointAfrique comme un nouveau nom de domaine de premier niveau est conçu pour la promotion des entreprises africaines, des peuples et de la culture à travers l’Internet", a-t-elle poursuivit.

En début 2012, la Commission de l’Union africaine (CUA) a sélectionné ZACR par un appel d’offres international pour postuler et faire fonctionner le pointAfrique (DotAfrica) pour le bien et bénéfice commun des citoyens et des entreprises de l’Afrique. La CUA et ZACR sont partenaires dans l’orientation pour l’Afrique afin que celle-ci ait son propre espace sur Internet à travers PointAfrique (DotAfrica), nom de domaine géographique de premier niveau (gTLD).

Les origines du PointAfrique (DotAfrica) remontent à 2000, quand une poignée de professionnels africains de l’Internet a fait valoir avec force que le PointAfrique (DotAfrica), devrait être exploité par les Africains pour le bénéfice de tout le continent. Compte tenu des demandes exprimées par la communauté africaine en général, les organes de l’Union africaine ont demandé à la CUA d’accélérer le lancement et l’exploitation de DotAfrica. “L’accord signé entre ICANN et ZACR met en exergue les termes contractuels selon lesquels ZACR va faire fonctionner le .PointAfrique gTLD et marque ainsi la fin de 7 années de périple vers la mise en œuvre de ce projet“ a dit Dr. Elham Ibrahim, la Commissionnaire aux Infrastructures et de l’Énergie de la CUA, en charge de la Société de l’Information. Le lancement du PointAfrique signifie que les entreprises africaines et les individus auront bientôt la possibilité de payer leurs noms de domaine dans leurs devises locales et cela permettra d’économiser de précieuses devises à l’Afrique qui vont actuellement aux registres de propriété étrangère. « L’Afrique va maintenant contribuer davantage à l’économie numérique »poursuit-elle.

"La finalisation et l’acceptation des termes contractuels de l’ICANN signifie que rien ne peut plus arrêter le projet PointAfrique. En mai 2014, les rideaux vont se lever et les premiers noms de domaines en PointAfrique seront disponibles pour l’enregistrement pendant la phase initiale de même que celle de la phase de pointe. La première cherchera à s’assurer que les noms de domaine sont mis à la disposition des demandeurs qui ont un droit correspondant à leur marque, tandis que la seconde phase verra les noms de domaine génériques « premium » être mis à la disposition du public ", a expliqué Mr. Lucky Masilela, le PDG de la ZACR.

Avec le lancement technique du PointAfrique (DotAfrica), on s’attend à voir les premiers noms de domaine sur DotAfrica dès Août 2014.

La Commission de l’Union africaine tient à exprimer ses remerciements à la communauté de l’Internet en Afrique pour le soutien indéfectible au projet PointAfrique (DotAfrica), par son long périple vers sa délégation finale par l’ICANN.

Pour des informations plus détaillées sur ce qui précède, s’il vous plaît visitez : http://africainonespace.org/ ou suivre la campagne DotAfrica (.afrique) sur Twitter @africandomain

Communiqué de presse

(Source : Union africaine, 27 mars 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)