twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Huawei va financer un projet de fibres optiques de plus de 60 milliards cfa au Sénégal

mardi 15 septembre 2015

En marge des assises du comité technique spécialisé sur la communication et les Tic de l’Union africaine, le directeur de cabinet du ministre des postes et télécommunications a révélé le lancement, dans les meilleurs délais, d’un grand projet de fibres optiques d’un montant de 60 milliards cfa. Il s’agit d’un partenariat entre l’agence de l’informatique de l’Etat (Adie) et le géant chinois des télécommunications Huawei.

Ces fibres seront ainsi disséminées sur toute l’étendue du territoire national, et vont compléter le réseau de fibres optiques qui existe déjà. L’intérêt d’un tel projet, selon les spécialistes, c’est de familiariser les Sénégalais avec le haut débit et de parfaire, par ricochet, la grande ambition d’un aménagement numérique conséquent du Sénégal. De bonnes perspectives s’ouvrent au Sénégal en matière de télécommunications. La réunion du comité technique spécialisé de l’Union Africaine (UaA) sur la communication et les Tic, a pris des décisions majeures comme le soutien et le prolongement du réseau panafricain en ligne pour la télé médecine et la télé éducation, dont le hub est installé dans le pays. L’union africaine a réuni, les ministres africains en charge de la Communication et des Technologies de L’Information et de la Communication, à une première session ordinaire du Comité techniques pécialisé sur la Communication et les TIC qui s’est tenue dans la capitale éthiopienne du 31 août au septembre 2015. Le soutien aux initiatives pour la gouvernance de l’internet, la mise en œuvre du projet MENOS et des projets sur la cyber sécurité en cours au Sénégal, figurent parmi les recommandations de l’atelier. L’intégration du développement des contenus africains et locaux dans toutes les stratégies liées à la communication et aux TIC a été aussi souhaitée. Idem pour le développement et la mise en œuvre des politiques sur l’accès à l’information, la liberté d’expression et la sécurité des journalistes. L’idée, est de renforcer la capacité des agents de la presse africaine et de renforcer le paysage médiatique panafricain. La supervision du projet de mise en place de la télé et la radio continentales, la participation à la mise en œuvre de la stratégie de communication et de plaidoyer de l’UA sont aussi àl’ordre du jour. Il s’agit de contribuer à l’appropriation de la campagne de la marque distinctive de l’UA et de soutenir les efforts déployés par la Commission de l’UA en matière de développement des médias africains. Il est par ailleurs prévu, l’accélération du développement des législations nationales sur la cyber sécurité et la création, au niveau national et régional.

Albert Savana

(Source : Financial Afrik, 15 septembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)