twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Huawei partenaire de Smart Africa

vendredi 22 juillet 2016

Huawei a rejoint l’Alliance de l’Afrique Intelligente ou Smart Africa. Le groupe devient le conseiller des technologies de l’information et de la communication et le membre Platinum à la Réunion du Conseil de Smart Africa.

C’est le Président Paul Kagamé du Rwanda qui a révélé le Manifeste de Smart Africa lundi dernier. Smart Africa Alliance entend conduire la transformation numérique du continent. L’arrivée de Huawei comme partenaire entre dans cette perspective. Cinq principes fonde l’initiative.

« Mettre les TIC au centre des programmes nationaaux de développement socio-économique ; Améliorer l’accès aux TIC en particulier à large bande ; Améliorer la responsabilisation, l’efficacité et la transparence à travers les TIC, Mettre le secteur privé prioritairement et enfin tirer parti des TIC pour promouvoir le développement durable » indique les responsables de Smart Africa.

Pour Docteur Hamadoun Touré, Directeur Exécutif du Secrétariat de Smart Africa, travailler avec le principal fournisseur mondial des solutions des TIC va accélérer le développement de l’Afrique dans ce secteur.

« L’un des principaux objectifs de l’initiative de Smart Africa est de renforcer la collaboration publique-privé pour accélérer le développement des TIC en Afrique. Comme le principal fournisseur mondial des solutions des TIC, Huawei a continuellement contribué à fournir les connectivités des télécommunications, particulièrement aux connexions à large bande à l’Afrique, de donner aux peuples africains l’accès au réseau à large bande abordables » a expliqué Hamadoun Touré avant de dire toute sa satisfaction de voir Huawei rejoindre les prestigieux partenaires qui accompagnent Smart Africa.

« Nous sommes plus qu’heureux que Huawei nous a rejoint en partenariat avec les gouvernements africains, l’UIT, la GSMA, la Banque mondiale, et tous les autres membres de Smart Africa, pour transformer l’Afrique à travers les TIC. Nous croyons que l’expertise et l’expérience de Huawei vont promouvoir l’économie numérique des pays africains et d’améliorer leur compétitivité mondiale « a t-il indiqué.

Smart Africa est un engagement audacieux et novateur des chefs d’État et des gouvernements africains à accélérer le développement socio-économique durable sur le continent, introduisant l’Afrique dans une économie du savoir grâce à un accès abordable à large bande et de l’utilisation des Technologies de l’information et de la Communication.

Pour Jimmy Pang, Vice-président de Huawei, il s’agit d’améliorer la digitalisation de tous les secteurs, et de promouvoir la connaissance en Afrique.

« La clé pour accélérer l’économie numérique de l’Afrique est d’améliorer, l’infrastructure des TIC, d’améliorer la digitalisation de tous les secteurs, et de promouvoir la connaissance le partage et le transfert de compétences. Nous continuerons à soutenir l’initiative de Smart Africa, en collaborant avec toutes les invervenantes liées à accroître la connectivité de l’Afrique, et de construire une Afrique intelligente ensemble » a soutenu monsieur Pang.

Huawei a rejoint la réunion du Conseil de Smart Africa lundi dernier lors du 27ème Sommet de l’Union Africaine. Paul Kagame, Président du Rwanda, préside le Conseil de l’organisation (Smart Africa).

Huawei est entré en Afrique en 1998, et a été l’amélioration de la connectivité dans plus de 50 pays africains à travers ses fournitures des services des télécommunications.

Fondée en 2013, le Smart Africa est basée à Kigali. Smart Africa est faite de tous les pays africains adhèrent au Manifeste de Smart Africa. Ses membres fondateurs sont l’Union Africaine (Commission de l’UA, l’Agence du NEPAD, les institutions spécialisées et les Communautés économiques régionales), l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA), GS.

(Source : Réussir Business, 22 juillet 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)