twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Highway Africa-Mondial 2010 : Les journalistes spécialisés en Tic sur l’aire de jeu

mardi 9 septembre 2008

En 2010, Highway Africa se jouera en même temps que la coupe du monde de football prévue en Afrique du Sud. Cette conférence qui se tient annuellement à l’université de Rhodes à Grahamstown et qui réunit plus de 700 participants va profiter de cette grande rencontre sportive pour étudier comment les populations peuvent être façonnées par ces événements majeurs. L’ouverture de la douzième édition de Highway Africa hier, lundi 8 septembre, a permis de mettre à plat le concept de « journalisme citoyen » et surtout de louer le réseau de capital social qui émerge.

Highway Africa qui est l’une des plus grandes rencontres de journalistes au monde se tiendra dans la même période que la coupe du monde qui aura lieu en Afrique du Sud en 2010. L’annonce a été faite hier, lundi 8 septembre, par le professeur Guy Berger, Chef de Département du journalisme et des études médiatiques de l’université de Rhodes à Grahamstowm (130 km de Port Elisabeth) qui abrite la conférence.

Cette décision correspond à une volonté des organisateurs de cette conférence de journalistes et d’hommes de médias d’apporter de la valeur ajoutée à la rencontre. Dans cette même perspective, il sera, selon lui, étudié la possibilité de prendre en charge des aspects comme genre et foot, journalisme et sport. Pour Guy Berger, le fait de faire coïncider Highway Africa 2010 au mondial, qui se tiendra dans la période de mai à juin, permettra de voir, de réfléchir sur la façon dont ces événements se reflètent sur la situation des populations Africaine.

Parallèlement à cette grande rencontre sportive, le chef du département de journalisme et des études médiatiques de l’université de Rhodes à Grahamstowm a, également, annoncé la tenue d’un congrès mondial des formateurs en journalisme en Afrique du Sud. Cette conférence sera, selon lui, l’occasion d’améliorer la réflexion sur médias et société.

Un réseau de capital social

Par ailleurs, le thème de cette douzième édition de Highway Africa « le journalisme citoyen, le journalisme pour le citoyen » a été défriché et développé par les différents intervenants à l’ouverture de la rencontre hier. « La démarche des médias est clientéliste. Elle ne se préoccupe pas trop des consommateurs. Souvent, les producteurs des médias veulent parler aux consommateurs d’informations comme ces derniers aussi cherchent à s’adresser aux journalistes », a expliqué Guy Berger.

La conviction du chef du Département de journalisme et des études médiatiques est que « Highway Africa permet de construire un réseau de capital social ». Selon lui l’importance de ces rencontres, c’est le capital social que cela génère. Tout participant devrait tirer profit de ce brassage de journalistes de divers horizons afin de perpétuer les relations et les partenariats qui pourraient être noués dans cette conférence.

L’un des objectifs de cette conférence s’est vérifié avec la création en 2005 du Forum des éditeurs Africains. Le vice-président du Forum des éditeurs et directeur de publication du journal Burkiné « Bendré », Chérif Sy l’a souligné en revenant sur les circonstances de la création de leur association. Toutefois, le message phare du speech de Chérif Sy a été la différence qu’il faut faire entre bloggeurs et journalistes. « Tous les citoyens ne sont pas journalistes parce que le journalisme est une science, un art. La pratique du métier exige des canaux, des dogmes. On balance beaucoup de choses dans les blogs, mais cela ne fait pas de tout le monde un journaliste », a-t-il martelé. Et de préciser : « pour exercer cette profession, il faut un engagement ».

L’engagement des journalistes Africains

Le journaliste Burkinabé a tenu à mentionner les difficultés que rencontrent les hommes de médias dans l’exercice de leur profession. « Je viens d’une région de l’Afrique où les journalistes sont embastillés, opprimés et même tués mais cela ne les décourage point du fait de leur engagement et de leur attachement à la démocratie. Le plus souvent, ils dénoncent des pratiques de corruption et de mal gouvernance », a déclaré Chérif Sy.

Le directeur de publication du journal « Bendré » a, en outre, dénoncé le fait que « la valeur marchande est en train de prendre le dessus sur la responsabilité sociale des journalistes ».

Le vice-ministre de l’Information d’Afrique du Sud, Radhakrishna Roy Padayachie a interpellé les journalistes sur leur responsabilité à travailler pour la réduction de la fracture numérique, mais aussi à prendre en considération les questions de développement.

Radhakrishna Roy Padayachie a, aussi, invité les Etats à s’investir dans l’accès aux technologies en dotant leur pays de meilleures infrastructures. Ce qui, selon lui, pourrait doper les contenus locaux.

Ibrahima Lissa Faye

(Source : Sud Quotidien, 9 septembre 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)